Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Esther, l'Epouse soumise

par Jean-Louis Coraboeuf

« Comme Jésus entrait dans Capernaüm, un centenier l'aborda, le priant et disant : Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, atteint de paralysie et souffrant beaucoup. Jésus lui dit : J'irai, et je le guérirai. Le centenier répondit : Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit ; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j'ai des soldats sous mes ordres ; et je dis à l'un : Va ! et il va ; à l'autre : Viens ! et il vient ; et à mon serviteur : Fais cela ! et il le fait. Après l'avoir entendu, Jésus fut dans l'étonnement, et il dit à ceux qui le suivaient : Je vous le dis en vérité, même en Israël je n'ai pas trouvé une aussi grande foi » (Matthieu 8:5-10).

L'intervention du centenier romain amena Jésus à comparer la foi à la soumission à des autorités supérieures. L'apôtre Paul écrivit que pour être rempli du Saint-Esprit il était aussi nécessaire de se soumettre aux autorités spirituelles, "Remplissez-vous d'Esprit, vous entretenant par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels... vous soumettant [hupotasso] les uns aux autres dans la crainte de Christ" (Ephésiens 5:18-21). Le verbe grec hupotasso a une connotation militaire qui signifie se placer sous le commandement d'un chef, et non-militaire qui décrit attitude volontaire de coopérer, d'assumer des responsabilités, de porter une charge. Paul compara aussi l'Eglise à une Epouse, "L'Eglise est soumise [hupotasso] à Christ comme l'épouse à son mari" (Ephésiens 5:24), sachant que Christ est le Chef de l'Eglise (Ephésiens 1:22).

Le Livre d'Esther nous présente une épouse qui s'est soumise à son mari afin de permettre à Dieu d'accomplir Ses desseins envers Son peuple. Dans ce Livre, le roi Assuérus symbolise Jésus, Esther l'Epouse, Mardochée le Saint-Esprit et Haman Satan. Esther fut choisie par le roi pour sa grâce (Esther 2:17) afin d'être un exemple d'épouse qui honore son mari (Esther 1:20). Haman avait préparé un plan de destruction du peuple auquel appartenaient Esther et Mardochée, le peuple de Dieu. Mardochée fut informé de ce plan diabolique et en avisa la reine Esther. Celle-ci put alors intervenir auprès du roi parce qu'elle avait sa faveur (Esther 5:2) et parce que Dieu l'avait fait parvenir à la royauté pour un temps comme celui-ci (Esther 4:14).

Nous pouvons donc considérer Esther comme un symbole de l'Epouse de Christ qui est soumise à son Epoux, Jésus-Christ. Et lorsqu'un membre de l'Eglise exerce un ministère, les autres membres lui sont soumis car il est lui-même soumis à Jésus-Christ. Le Saint-Esprit est Celui qui met en oeuvre les différents ministères et dons spirituels. C'est pourquoi il informe l'Eglise des plans de Dieu, mais aussi des mauvais desseins de Satan vis-à-vis d'elle. Lorsque l'Eglise est pleinement soumise à Jésus-Christ, les portes de l'enfer ne peuvent rien contre elle (Matthieu 16:18), et celle-ci peut mettre en oeuvre les plans de Dieu révélés par le Saint-Esprit. Lorsque l'Epouse est soumise à Dieu, elle a la force de résister au diable qui fuira loin d'elle (Jacques 4:7). N'est-ce pas pour accomplir la totalité des plans de Dieu que l'Epouse doit être soumise à Jésus-Christ et au Saint-Esprit ?