Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Je ne vous ai jamais connus

par Jean-Louis Coraboeuf

« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez [ergazomai] l'iniquité [anomia] » (Matthieu 7:21-23).

Jésus parle de personnes qui prophétisent, chassent des démons et font des miracles en son Nom, mais qui pourtant ne rentreront pas dans le Royaume de Dieu. Le mot grec anomia signifie illégalité, violation de la loi, absence de loi ; il vient du privatif a et de nomos signifiant loi. Deux siècles avant Jésus-Christ, à Alexandrie, les traducteurs de la Septante (Ancien Testament en grec) ont transcrit le mot hébreu Torah par le mot grec Nomos (Loi), alors que la Torah est avant tout un enseignement. Le mot grec anomia signifie donc 'absence de Torah'. C'est pourquoi il définit quelqu'un qui n'observe pas la Torah de Dieu et qui agit [ergazomai] sans elle.

Dieu fit cette promesse à la Maison d'Israël, "Voici, les jours viennent où je ferai une alliance nouvelle (renouvelée)... Je mettrai ma loi [Torah] au-dedans d'eux, je l'écrirai dans leur coeur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple... Car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché" (Jérémie 31:31-34). Au temps marqué, Dieu renouvela Son Alliance par Son Fils Jésus-Christ qui fut établi Souverain Sacrificateur dans la Maison de Dieu après sa mort et sa résurrection (Hébreux 10:16-21). Dans cette Alliance renouvelée, la Torah est écrite dans les coeurs par le Saint-Esprit et les péchés sont pardonnés parce que Jésus fut Lui-même l'offrande agréée par Dieu. C'est pourquoi Dieu dit, "Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités [anomia]" (Hébreux 10:17).

Lorsque nous acceptons l'oeuvre de Jésus-Christ à la croix, il nous pardonne tous nos péchés et toutes nos iniquités [anomia], il est alors notre Sauveur, et il nous envoie le Saint-Esprit qui grave la Torah dans notre coeur, Jésus-Christ devient alors notre Seigneur. Mais dans ce passage Jésus parle de personnes qui pratiquent l'iniquité parce que la Torah n'est pas gardée dans leur coeur. Même si ces personnes se trouvent parmi les disciples et sont membres de l'église, la pratique consciente du péché révèle qu'elles ne sont pas nées de Dieu (1 Jean 5:18). On peut donc être dans une église et ne pas être dans le Royaume de Dieu, c'est une question de naissance en Esprit (Jean 3:3,5) et d'obéissance à la Torah, "Avec le Saint-Esprit que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent" (Actes 5:32 Semeur). On peut prononcer la Parole de Dieu sans être sauvé, celle-ci agira quand même pour accomplir Ses desseins comme la pluie qui descend des cieux pour féconder la terre (Esaïe 55:10-11). Dieu ne regarde pas aux apparences, mais considère le coeur de l'homme pour lui accorder ou non, l'entrée dans Son Royaume.