Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Cherchez d'abord le Royaume de Dieu

par Jean-Louis Coraboeuf

« C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie [psuchê, âme] de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus... Regardez les oiseaux du ciel, ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter [prostithémi] une coudée à la durée de sa vie ? Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs... Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi [oligopistos] ? Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume [basiléia] et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données [prostithémi] par-dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain... » (Matthieu 6:25-34).

L'inquiétude est le sujet principal de ce passage, le verbe "s'inquiéter" y étant conjugué six fois. Jésus dit que l'inquiétude est propre aux païens car ceux-ci ont le regard fixé sur les besoins de leur âme et de leur corps, et sur le moyen d'y pourvoir. Mais pour nous qui Lui appartenons, Jésus désire autre chose car il sait combien l'inquiétude appauvrit la foi. Il parle même d'une petite foi [oligopistos] qui est générée par :

  • l'inquiétude (Matthieu 6:30),

  • la peur (Matthieu 8:26),

  • le doute (Matthieu 14:31),

  • et le raisonnement (Matthieu 16:8).

Dans un passage parallèle, Luc ajouta, "Ne crains pas petit troupeau car votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume" (Luc 12:32). Notre Père céleste nous a donné Son Royaume, c'est pourquoi nous ne devons pas nous comporter comme des païens. Nous devons considérer les choses d'un point de vue du Royaume et non d'un point de vue humain. Notre foi est basée sur le céleste et ne peut être enrichie qu'en recherchant les choses d'En-Haut (Colossiens 3:2). C'est ainsi que nous nous constituerons un trésor inépuisable dans lequel puisera notre coeur (Luc 12:33-34).

Le mot grec basiléia signifie royauté, sa majesté le roi, royaume en tant que territoire soumis à l'autorité d'un roi. Ce verset aurait pu être traduit par "Cherchez premièrement l'autorité du Roi (Dieu le Père) et Sa justice" car c'est ce que fit Jésus afin d'accomplir la volonté de son Père. Le fait de chercher à connaître notre Père céleste nous amène à fixer notre attention sur Lui et à nous détourner de nos inquiétudes, de nos peurs, de nos doutes et de nos raisonnements. Nous voyons alors Sa bonté s'accomplir car Il connaît tous nos besoins. Et pendant que nous passons du temps avec Lui, non seulement notre Père pourvoit à nos besoins, mais, littéralement, Il donne plus [prostithémi] afin que notre coupe déborde, remplissant ainsi notre chambre à trésor (Matthieu 6:6).