Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Le voile du Temple se déchira

par Jean-Louis Coraboeuf

« Depuis la sixième heure jusqu'à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre. Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte : Eli, Eli, lama sabachthani ? c'est-à-dire, Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?... Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l'esprit. Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s'ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent » (Matthieu 27:45-52).

Dans le Temple, comme dans le Tabernacle, le voile séparait le lieu Saint du lieu Très-Saint ; il était bleu, pourpre et cramoisi, représentant respectivement le céleste, la royauté et le sacrifice (Exode 26:31-35). Dans la première Alliance, le souverain sacrificateur franchissait ce voile une fois par an, le jour de Yom Kippour, le Jour du Grand Pardon, pour offrir un sacrifice pour ses propres péchés et ceux du peuple Hébreu. On ne pouvait entrer dans le lieu Très-Saint sous peine de mort. Le lieu Saint représentait la terre et le lieu Très-Saint le ciel. Dans le lieu Saint on retrouvait tous les symboles des choses de Dieu, c'est-à-dire la table des pains de proposition et la Ménorah, mais dans le lieu Très-Saint résidait Dieu, Lui-même.

Hébreux 10:20 nous dit clairement que le voile représente Jésus dans son corps de chair ; le lieu Saint représente donc Sa vie terrestre et le lieu Très-Saint Sa vie céleste ; d'un coté il était Fils de l'Homme et de l'autre, Fils de Dieu. Parce qu'il était le fils de Joseph et de Marie, Jésus ne fut effectivement pas reconnu comme Fils de Dieu par les habitants de Nazareth car sa chair agissait comme un voile spirituel (Luc 4:21-30). Mais sur la croix, sa chair meurtrie se déchira (mourut) et le voile du Temple se déchira aussi. Après sa résurrection et après être remonté au ciel, Jésus fut établi Souverain Sacrificateur dans le lieu Très-Saint de la Maison de Dieu, de façon permanente (Hébreux 10:21).

Le voile n'existe donc plus maintenant car Jésus est entré dans le ciel, et nous avons un accès permanent auprès de Dieu par Lui. Tant que l'homme ne reconnaît pas l'oeuvre de Jésus sur la croix, l'accès au ciel lui est fermé. Le centenier qui était au pied de la croix, reconnut que Jésus était juste ; alors, pour lui, le ciel s'ouvrit et il put glorifier Dieu. Jésus-Christ, le Souverain Sacrificateur, est le seul Chemin qui conduit à Dieu le Père. Jésus "tabernacla" en venant sur terre en tant qu'homme pour nous apporter la grâce et la vérité (Jean 1:14-17) ; maintenant, par Lui, nous avons accès à cette grâce et à cette vérité (Jésus) qui sont devant le trône de Dieu (Psaume 89:15).