Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Le signe du Fils de l'Homme

par Jean-Louis Coraboeuf

« Il s'assit sur la montagne des Oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui poser cette question : Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ?... Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, d'une extrémité des cieux à l'autre » (Matthieu 24:3,30-31).

Jésus répondit à la question de Ses disciples concernant le signe de son avènement, sur le mont des Oliviers, là où Il devait s'élever et être dérobé à leurs yeux par une nuée (Actes 1:9-12). Il leur promit aussi de leur préparer une demeure, là où il irait, et de revenir les chercher afin d'y habiter (Jean 14:2-3). En ce qui concerne "le signe" Il leur dit, "Le Fils de l'homme paraîtra dans le ciel sur les nuées" (Matthieu 24:30) et "au son de la trompette de Dieu, les morts en Christ ressusciteront premièrement et les vivants serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à Sa rencontre dans les airs" (1 Thessaloniciens 4:16-17).

En ce qui concerne "le jour et l'heure", Jésus ne répondit pas directement à la question, "Car nous n'avons pas à connaître les temps [chronos] ou les moments [kairos] que le Père a fixé de sa propre autorité" (Actes 1:7), mais il leur dit d'observer attentivement, comme le fait un disciple, quatre points précis et de s'en instruire :

  • la Bonne Nouvelle du Royaume : elle a pratiquement été annoncée dans toutes les nations (Matthieu 24:14),

  • la maturité du figuier (Luc 21:29-30) : il représente Israël dont le rétablissement sur sa terre eut lieu en 1948,

  • le temps de Noé (Matthieu 24:37) : lorsque ceux qui avaient trouvé grâce à Ses yeux furent entrés dans l'arche, c'est-à-dire Noé et sa famille, Dieu ferma la porte et fit venir le déluge (Genèse 6 et 7). Ce temps n'est pas encore accompli car la porte d'entrée dans le Royaume de Dieu est toujours ouverte, Dieu usant de patience envers les hommes pour qu'ils soient sauvés,

  • le jour de Lot (Luc 17:28-36) : et le jour où Lot sortit de Sodome... (Genèse 19:15-26). Ce jour est à venir, il s'appelle "Jour de l'Eternel".

L'homme impie, l'Antéchrist ou l'Anti-Christ, doit d'abord paraître ainsi que l'apostasie, mais son action sera retenue jusqu'à l'enlèvement de l'Epouse (2 Thessaloniciens 2:1-8). Cet enlèvement aura pour effet de libérer la puissance de l'homme impie qui continuera à agir encore pendant sept ans jusqu'au temps où il s'assoira dans le Temple de Dieu (Daniel 12:11 et 2 Thessaloniciens 2:4). Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre Le verront et se lamenteront car elles reconnaîtront Jésus trop tard (Matthieu 24:30). Voilà pourquoi Jésus dit à Ses disciples, "Veillez donc et priez en tout temps [kairos]... afin que vous soyez jugés dignes d'échapper à toutes ces choses qui arriveront... et afin de paraître debout devant le Fils de l'Homme" (Luc 21:36).