Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Les eunuques et le Royaume de Dieu

par Jean-Louis Coraboeuf

« Ses disciples lui dirent : Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier. Il leur répondit : Tous ne comprennent [choréo, laisser une place dans le coeur] pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné. Car il y a des eunuques [eunouchos] qui le sont dès le ventre de leur mère ; il y en a qui le sont devenus par les hommes ; et il y en a qui se sont rendus eux-mêmes eunuques, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne » (Matthieu 19:10-12).

Un eunuque est un homme castré qui remplit une fonction sociale particulière ; c'était vrai à l'époque de Jésus dans certaines civilisations de l'Orient. Le mot eunuque est formé du mot grec euné signifiant 'lit' et du mot grec echo signifiant 'garder', il signifie donc littéralement 'gardien du lit'. Les hommes étaient habituellement castrés afin de faire d'eux des serviteurs fidèles de la cour royale. Puisqu'ils n'avaient ni épouse, ni descendants, on pouvait leur confier des responsabilités importantes à cause de leur loyauté et de leur fidélité dévouées à leur souverain.

Par extension, un homme loyal et fidèle peut être appelé 'eunuque', "Les Madianites le vendirent en Egypte à Potiphar, officier [saris, eunuque] de Pharaon, chef des gardes" (Genèse 37:36). Le mot hébreu saris signifie eunuque, il est utilisé ici pour qualifier la fonction de Potiphar qui était cependant un homme marié. Les Israélites ne pratiquaient pas la castration car un homme castré ou génitalement mutilé ne pouvait entrer dans l'assemblée de l'Eternel (Deutéronome 23:1).

C'est donc en terme de célibat ou de consécration que Jésus utilisa le mot 'eunuque'. Il donna l'explication suivante à ses disciples :

  • certains sont célibataires dès le ventre de leur mère à cause du plan de Dieu pour leur vie, selon l'exemple de Jean-Baptiste et de Jésus (Matthieu 3 et Luc 1),

  • d'autres sont devenus célibataires à cause de la dureté du coeur des hommes (Matthieu 19:8),

  • et d'autres ont fait le choix d'être célibataires par convenances personnelles, pour servir Dieu.

L'apôtre Paul dit aussi que lorsque l'homme se mariait, il se devait d'abord à sa femme, et que le célibat, en l'occurrence, était un don de Dieu (1 Corinthiens 7:1-7). Puis il ajouta que le célibataire devait d'abord chercher à plaire à Dieu et l'homme marié à son épouse (1 Corinthiens 7:32-33). C'est à cause de leur manque de maturité spirituelle que l'apôtre Paul fit ces recommandations aux Corinthiens, sachant parfaitement que Dieu avait dit "Il n'est pas bon que l'homme soit seul" (Genèse 2:18).