Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Les petits dans le Royaume de Dieu

par Jean-Louis Coraboeuf

« Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant [païdion] comme celui-ci, me reçoit moi-même. Mais, si quelqu'un scandalisait [skandalizo] un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspende à son cou une meule de moulin, et qu'on le jette au fond de la mer... Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits ; car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux... De même, ce n'est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu'il se perde un seul de ces petits » (Matthieu 18:5-14).

L'auteur de la Lettre aux Hébreux explique aux Juifs qui ont accepté Jésus comme leur Messie, que Celui-ci est venu en tant que païdion pour venir en aide à la postérité d'Abraham (Hébreux 2:16) :

  • il s'est confié en Dieu et a alors reçu en héritage les enfants d'Israël (Hébreux 2:13),

  • il a partagé la même nature qu'eux afin de rendre impuissant le diable et les délivrer de la servitude liée à la crainte de la mort (Hébreux 2:14-15),

  • il a été rendu semblable à eux afin d'être un Souverain Sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu (Hébreux 2:17).

Les petits enfants représentent les nouveau-nés du Royaume de Dieu, dans leur fragilité et leur sensibilité. Les plus matures devront veiller à ne pas les faire chuter – sens premier du verbe grec skandalizo – mais à les accueillir comme ils accueilleraient Jésus, Lui-même. De même nous devons en prendre soin, c'est-à-dire ne pas les mépriser, car des anges veillent sur eux. En effet, leurs anges attendent un ordre du Père céleste pour intervenir (Psaume 103:20) et assurer leur protection contre l'ennemi (Psaume 91:10-11). Les anges sont alors envoyés par Dieu pour exercer leur ministère auprès de ceux qui sont déjà dans le Royaume ou qui vont y entrer (Hébreux 1:13-14).

Les petits enfants sont sanctifiés (mis à part pour Dieu) par Jésus-Christ lors de leur entrée dans son Royaume, c'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler 'frères', puisqu'il s'est Lui-même sanctifié pour Dieu (Hébreux 2:11). Jésus vint d'abord pour la Bergerie d'Israël, puis pour celle des nations (Jean 10:16). Jésus est donc leur Berger, et si une seule brebis s'égare, il fera tout pour la retrouver, et ce sera alors la fête dans le Royaume (Luc 15:6). Jésus a la responsabilité de toutes les brebis que son Père céleste Lui a données, si celles-ci restent sous sa houlette et son bâton, elles ne périront jamais et personne ne pourra les ravir de sa main (Jean 10:28-29). Jésus est le 'Prince du salut' de tous ces petits enfants qui croient en Lui, et il veut les faire devenir des fils glorieux (Hébreux 2:10). Il reconnaîtra chacun d'eux en prononçant leur nom devant toute l'Assemblée [ekklésia, l'Eglise] des frères, lors de sa seconde venue (Hébreux 2:10-12).