Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Boaz le rédempteur et Ruth l'épouse

par Jean-Louis Coraboeuf

« Salmon engendra Boaz de Rahab ; Boaz engendra Obed de Ruth ;Obed engendra Isaï ; Isaï engendra David » (Matthieu 1:5-6).

« Naomi, sa belle-mère, lui dit : Ma fille, je voudrais assurer ton repos, afin que tu sois heureuse. Et maintenant Boaz, avec les servantes duquel tu as été, n'est-il pas notre parent ? Voici, il doit vanner cette nuit les orges qui sont dans l'aire. Lave-toi et oins-toi, puis remets tes habits, et descends à l'aire. Tu ne te feras pas connaître à lui, jusqu'à ce qu'il ait achevé de manger et de boire. Et quand il ira se coucher, observe le lieu où il se couche. Ensuite va, découvre ses pieds, et couche-toi. Il te dira lui-même ce que tu as à faire. Elle lui répondit, Je ferai tout ce que tu as dit » (Ruth 3:1-5).

Lorsque Boaz découvrit qu'une femme était couchée à ses pieds, il dit, "Qui es-tu ?" Elle répondit, "Je suis Ruth, ta servante ; étends ton aile sur ta servante, car tu as droit de rachat [goël]" (Ruth 3:9). Après que Boaz eut exercé son droit de rachat, Ruth devint son épouse et enfanta Obed, le grand-père du roi David. Selon le Lévitique, le droit de rachat [goël] est accordé à un proche parent en faveur d'une veuve afin d'assurer à celui-ci une descendance. Naomi désirait le bonheur de sa belle-fille et son repos, mais Dieu fit plus que cela à travers Boaz qui devint son rédempteur [goël] et qui la fit entrer dans l'histoire du peuple de Dieu.

De la même manière, Dieu fit racheter Son peuple pour Lui-même par Jésus, Son Fils, "Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'il a visité et racheté [lutrosis] son peuple, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, son serviteur" (Luc 1:68-69). Le mot grec lutrosis est dérivé du verbe grec luo qui signifie délier, il est l'équivalent du mot hébreu goël et signifie rachat, rédemption ; la rédemption nous délie donc de notre ancien maître pour nous attacher au Goël. Lorsque nous acceptons la rédemption par Jésus-Christ, nous sommes libérés, c'est-à-dire déliés de notre ancienne situation pour appartenir à Jésus.

Ruth fit le choix de suivre sa belle-mère Naomi, "Ton peuple sera mon peuple, ton Dieu sera mon Dieu" (Ruth 1:16). Mais pour faire partie du peuple de Dieu, elle dut aussi être rachetée. C'est ainsi que par son rachat, Ruth la Moabite devint Ruth la Juive et participa pleinement à la bénédiction d'Israël en enfantant Obed dont fut issu Jésus le Messie. Comme Ruth fut ajoutée au peuple de Dieu par la rédemption de Boaz, nous sommes aussi ajoutés au peuple de Dieu par la rédemption de Jésus ("greffés sur Israël l'olivier" de Romains 11:17) afin d'entrer dans les plans de Dieu et de recevoir "le Saint-Esprit" (Galates 3:14) qui est la bénédiction d'Abraham le Juif. Ainsi Jésus le Juif, notre Goël, nous rachète pour que nous faisions partie de son Epouse.