Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Le Fils de l'Homme est à la porte

par Jean-Louis Coraboeuf

« Instruisez-vous de la parabole [parabolé] du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous savez que l'été est proche. De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le Fils de l'homme est proche, aux portes » (Marc 13:28-29 Interlinéaire).

Dans la version grecque, les deux versets ne forment qu'une seule phrase. Comme doit le faire un disciple, laissons-nous instruire par la parabole du figuier. Le figuier représente Israël et les Juifs. Nous devons donc observer attentivement ce qui se passe avec le Peuple de Dieu depuis son retour en Terre d'Israël. Nous avons été greffés sur l'olivier franc, Israël, dont les racines nous portent (Romains 11:17-18) et nous devons considérer l'élection et l'appel irrévocables d'Israël (Romains 11:28-29). Si nous examinons particulièrement l'accomplissement de la prophétie d'Ezéchiel 37, "nous savons que l'Eternel a parlé et a agi" (Ezéchiel 37:14), nous savons donc que Jésus-Christ est à la porte, "C'est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts [étoimos], car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas" (Matthieu 24:44).

Dans la comparaison du Royaume de Dieu aux dix vierges (Matthieu 25:10), celles qui étaient prêtes [étoimos], c'est-à-dire l'Epouse, entrèrent dans la salle des noces. Cela symbolise la rencontre qu'il y aura avec Jésus-Christ lors de l'enlèvement. En Apocalypse 19:7-8, c'est une Epouse préparée [étoimazo] qui se présente aux noces de l'Agneau. Et l'Epouse se prépare en se laissant purifier par la Parole rhêma de Dieu (Ephésiens 5:26-27) et en se revêtant du fin lin que produisent les oeuvres du Royaume (Apocalypse 19:8).

"Voici, je me tiens à la porte et je frappe, si quelqu'un entend ma voix et qu'il ouvre la porte, j'entrerai chez lui et je souperai avec lui, et lui avec moi" (Apocalypse 3:20 Darby). L'église de Laodicée représente chronologiquement la dernière église de l'Apocalypse, celle qui se croit bouillante mais qui est tiède, celle qui se croit riche mais qui est pauvre, aveugle et nue (Apocalypse 3:15-17). C'est pourquoi Jésus reprend (corrige) son Eglise qu'il aime (Apocalypse 3:19) car il désire la préparer pour qu'elle soit l'Epouse qu'il va enlever. Laissons donc le Saint-Esprit nous préparer car cela fait aussi partie de notre armure spirituelle, "Chaussez vos pieds de la préparation [étoimasia] de l'Evangile de la paix" (Ephésiens 6:15). L'Evangile de la Paix procure une stabilité de nos pieds qui nous permettra de résister lors des tribulations précédant le retour de Jésus (Marc 13). Ce n'est que lorsque nous serons prêts que nous pourrons dire avec le Saint-Esprit, "Viens Seigneur Jésus" (Apocalypse 22:17).