Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Si vous avez quelque chose contre quelqu'un : Pardonnez !

par Jean-Louis Coraboeuf

« Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez la foi de Dieu. Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir. C'est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir ; et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez [aphiémi], afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses » (Marc 11:22-26 Interlinéaire).

Dans son sermon sur la montagne, Jésus avait déjà dit que si nous ne pardonnions pas aux autres leurs fautes, notre Père céleste ne nous pardonnerait pas non plus nos fautes (Matthieu 6:14-15). Pardonner, aphiémi en grec, c'est remettre une dette à quelqu'un et c'est aussi le délier vis-à-vis de son créancier (Matthieu 18:27). Dans ce passage, l'exaucement de la prière semble être conditionné par le pardon que nous accordons aux autres et par le pardon que nous recevons de notre Père céleste. Avec le pardon nous libérons notre foi et nous voyons nos prières s'accomplir. La foi de Dieu voit les choses s'accomplir parce que le Père pardonne toujours à ceux qui le Lui demandent.

Sachant que le pardon de Dieu envers nous est conditionné par celui que nous accordons aux autres (Matthieu 6:14-15), la vie du croyant en est fortement impactée :

  • le pardon libère des dettes (Matthieu 18:27),

  • le pardon libère l'exaucement des prières (Marc 11:24-25),

  • le pardon libère l'amour de Dieu (Luc 7:47-48),

  • le pardon libère la vie dans le corps du croyant (Matthieu 9:5),

  • le pardon des péchés et la prière avec onction libèrent la guérison divine (Jacques 5:14-16),

  • le pardon accordé à un païen libère la grâce de Dieu dans sa vie (Jean 20:23),

  • le pardon doit être accordé au frère qui ne se repent pas, mais l'église doit s'en séparer pour le bien de tous (Matthieu 18:15-17 et Tite 3:10),

  • celui qui n'accorde pas son pardon à celui qui le lui demande, comme à celui qui ne le lui demande pas (en gardant de la rancune, par exemple), est livré à des bourreaux (Matthieu 18:34-35),

  • lorsque Dieu pardonne les péchés, Il ne s'en souvient plus (Hébreux 8:12).