Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Un esprit n'a ni chair ni os

par Jean-Louis Coraboeuf

« Tandis qu'ils parlaient de la sorte, lui-même se présenta au milieu d'eux, et leur dit : La paix soit avec vous ! Saisis de frayeur et d'épouvante, ils croyaient voir un esprit. Mais il leur dit : Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s'élèvent-elles dans vos coeurs ? Voyez mes mains et mes pieds, c'est bien moi ; touchez-moi et voyez, un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'ai. Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds. Comme, dans leur joie, ils ne croyaient point encore, et qu'ils étaient dans l'étonnement, il leur dit : Avez-vous ici quelque chose à manger ? Ils lui présentèrent du poisson rôti et un rayon de miel. Il en prit, et il mangea devant eux » (Luc 24:36-43).

Dieu forma l'homme à partir de la poussière de la terre, Il souffla dans ses narines un souffle de vie, et l'homme devint une âme vivante (Genèse 2:7). Puis après la chute, Il dit à l'homme, "Tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière" (Genèse 3:19). Tous les hommes furent donc condamnés à mourir et à voir leur corps retourner à la poussière hormis Hénoc (Genèse 5:24) et Elie (2 Rois 2:11) qui furent enlevés. Les Juifs pensaient que l'âme et l'esprit de tous ceux qui mourraient, justes ou méchants, allaient dans le séjour des morts [Shéol en hébreu, Hadès en grec] (Ecclésiaste 9:3,10). Mais Jésus rectifia cette pensée en racontant l'histoire de l'homme riche et du pauvre Lazare, "Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts [Hadès], il leva les yeux ; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein" (Luc 16:22-23).

Juste avant de mourir sur la croix, Jésus annonça un changement pour ceux qui croiraient en Lui, comme le fit le bandit crucifié à coté de Lui, "Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis" (Luc 23:43), puis il remit son esprit entre les mains de son Père (Luc 23:46). Dieu le Père avait un plan pour Son Fils Jésus, "C'est la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée, en disant qu'il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts [Hadès] et que sa chair ne verrait pas la corruption" (Actes 2:31). Le corps du Fils de Dieu ne devait pas retourner à la poussière, c'est pourquoi Dieu le ressuscita le troisième jour. Il le ressuscita aussi afin qu'il soit le premier-né d'entre les morts (Colossiens 1:18). Lorsque Marie de Magdala vit Jésus le matin de sa résurrection, il lui dit, "Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père" (Jean 20:17). Mais le même soir, il se présenta au milieu de Ses disciples avec son être tout entier, corps, âme et esprit.

Ceux qui acceptent Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur voient, à leur mort, leur corps retourner à la poussière, et leur âme et leur esprit demeurer auprès de Lui en attendant la première résurrection. Et ceux qui meurent sans avoir accepté Jésus-Christ voient leur âme aller dans un lieu de tourment, le Hadès, en attendant la seconde résurrection. Lors de l'avènement de Jésus-Christ, les chrétiens, "les morts en Christ" ressusciteront et revêtiront leur corps glorieux pour Le rejoindre, et les chrétiens, "les vivants en Christ" verront leur corps revêtir l'incorruptibilité pendant l'enlèvement (1 Corinthiens 15:42,51-53) conformément à Sa résurrection (Romains 6:5). Ce sera la première résurrection, réservée à ceux qui appartiennent à Christ. La seconde résurrection s'effectuera à la fin du Millénium lorsqu'aura lieu le jugement de tous les autres morts, c'est-à-dire tous ceux qui n'auront pas eu part à la première résurrection (Apocalypse 20:11-15).