Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Celui qui naîtra sera saint

par Jean-Louis Coraboeuf

« L'ange entra chez elle (Marie), et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi. Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L'ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il régnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin. Marie dit à l'ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme ? L'ange lui répondit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra [gennao] de toi sera appelé Fils de Dieu » (Luc 1:28-35).

Le verbe gennao signifie engendrer, naître, produire, donner le jour. L'ange dit littéralement à Marie, "Celui qui naîtra saint de toi, sera appelé Fils de Dieu". Jésus a été engendré saint par le Saint-Esprit, c'est pourquoi il est appelé Fils de Dieu. Jésus dit à Nicodème, "Si un homme ne naît [gennao] d'en haut, il ne peut voir le Royaume de Dieu". Alors Nicodème lui dit, "Comment un homme peut-il naître [gennao] quand il est vieux ?". Jésus lui répondit, "Si un homme ne naît [gennao] d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu" (Jean 3:3-5). Le Royaume de Dieu est celui du Saint-Esprit (Romains 14:17). C'est pourquoi il faut être né du Saint-Esprit pour voir le Royaume de Dieu et pour y entrer. C'est ce que nous appelons communément la nouvelle naissance ou naître de nouveau.

Nous devenons alors le temple de Dieu et le Saint-Esprit habite en nous ; et comme le temple de Dieu est saint, nous sommes aussi saints (1 Corinthiens 3:16-17). Et si nous nous laissons conduire par le Saint-Esprit, nous devenons des fils de Dieu (Romains 8:14). Nous sommes alors appelés à être cohéritiers avec Christ (Romains 8:14-17). C'est pourquoi l'apôtre Paul adresse ses Lettres aux saints :

  • "A tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome, appelés saints..." (Romains 1:7 Interlinéaire),

  • "Pourvoyez aux besoins des saints, exercez l'hospitalité" (Romains 12:13).

  • "A ceux qui ont été sanctifiés dans le Christ Jésus, appelés saints..." (1 Corinthiens 1:2 Interlinéaire),

  • "A tous les saints qui sont dans toute l'Achaïe" (2 Corinthiens 1:1),

  • etc.

Lorsque nous naissons du Saint-Esprit, nous sommes coupés de l'olivier sauvage (le monde) et greffés sur l'Olivier franc (Israël) dont la racine est sainte (Romains 11:16). Alors comme le peuple Hébreu fut appelé hors d'Egypte pour appartenir à Dieu et pour devenir un royaume de sacrificateurs et une nation sainte (Exode 19:6), nous sommes, nous aussi, appelés hors du monde pour devenir une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis (1 Pierre 2:9).

Lorsque nous naissons de nouveau, nous devenons une nouvelle création en Christ (2 Corinthiens 5:17) et nous sommes sanctifiés par l'offrande que Jésus-Christ a fait à la croix une fois pour toutes (Hébreux 10:10). Puisque nous sommes nés de Dieu, nous ne pratiquons donc pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en nous (1 Jean 3:9). Christ en nous est donc la Vérité qui nous sanctifie (Jean 17:17-19) afin que nous soyons trouvés saints et irréprochables lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ (1 Thessaloniciens 5:23-24).