Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Mon témoignage est vrai

par Jean-Louis Coraboeuf

« Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. Là-dessus, les pharisiens lui dirent : Tu rends témoignage de toi-même ; ton témoignage n'est pas vrai. Jésus leur répondit : Quoique je rende témoignage de moi-même, mon témoignage est vrai, car je sais d'où je suis venu et où je vais ; mais vous, vous ne savez d'où je viens ni où je vais. Vous jugez selon la chair ; moi, je ne juge personne. Et si je juge, mon jugement est vrai, car je ne suis pas seul ; mais le Père qui m'a envoyé est avec moi. Il est écrit dans votre loi que le témoignage de deux hommes est vrai ; je rends témoignage de moi-même, et le Père qui m'a envoyé rend témoignage de moi. Ils lui dirent donc : Où est ton Père ? Jésus répondit : Vous ne connaissez ni moi, ni mon Père. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Jésus dit ces paroles, enseignant dans le temple, au lieu où était le trésor ; et personne ne le saisit, parce que son heure n'était pas encore venue » (Jean 8:12-20).

Selon le dictionnaire, le témoignage est un acte par lequel on atteste publiquement l'authenticité et la réalité d'un fait ou d'un événement. La Torah nous dit, "Un fait ne pourra s'établir que sur la déposition de deux ou de trois témoins" (Deutéronome 19:15). D'un point de vue humain, Jésus ne pouvait donc pas témoigner de Lui-même car le témoignage n'est vrai que s'il vient d'une personne autre que soi-même (Jean 5:31). Mais d'un point de vue spirituel, Jésus pouvait témoigner de Lui-même parce que le Saint-Esprit attestait qu'il était bien le Fils de Dieu et parce que les oeuvres qu'il faisait montraient que Dieu le Père l'avait envoyé (Jean 5:36). Jésus vint donc pour être un témoin de la Lumière afin que tous les hommes croient en Dieu par Lui (Jean 1:7).

Celui qui croit le témoignage de Jésus certifie (littéralement, authentifier par un sceau) que Dieu est vrai, c'est-à-dire réel (Jean 3:33). C'est pourquoi lorsque nous acceptons Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur, Dieu nous marque aussi d'un sceau et nous donne le Saint-Esprit tel un acompte des biens à venir (2 Corinthiens 1:21-22). Ce sceau par lequel nous avons été marqués le jour de notre rédemption (Ephésiens 4:30), sera nécessaire pour avoir part à la première résurrection des morts (Apocalypse 20:4-6). L'apôtre Jean écrivit, "Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même ; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu'il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils" (1 Jean 5:10). Celui qui n'a pas le témoignage de Jésus-Christ en lui-même est un faux-témoin et il fait de Dieu un menteur !

Jésus fit cette recommandation à ses disciples, "Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem..." (Actes 1:8). L'apôtre Jean dit, "Ils ont vaincu l'accusateur des frères (le diable, le Satan) à cause du sang de l'Agneau et à cause de la parole de leur témoignage" (Apocalypse 12:11). Pour nous, notre véritable témoignage, c'est donc la présence du Saint-Esprit en nous qui authentifie notre appartenance à Dieu. Notre témoignage ne vient donc pas de nous-mêmes mais de la présence de Christ en nous, "Ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi" (Galates 2:20). D'un point de vue spirituel, nous avons ce témoignage en nous-mêmes : Dieu nous a donné la vie éternelle comme Il l'a donnée à Son Fils (1 Jean 5:11).