Révélations dans la Parole

(Retour Index)

 



Jean-Baptiste, le Portier

par Jean-Louis Coraboeuf

« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n'entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand. Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis. Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix ; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors. Lorsqu'il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles ; et les brebis le suivent, parce qu'elles connaissent sa voix. Elles ne suivront point un étranger ; mais elles fuiront loin de lui, parce qu'elles ne connaissent pas la voix des étrangers. Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait » (Jean 10:1-6).

Un jour, Jean-Baptiste vit Jésus venir à lui, et dit en l'apercevant, "Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. C'est celui dont j'ai dit : Après moi vient un homme qui m'a précédé, car il était avant moi. Je ne le connaissais pas, mais c'est afin qu'il soit manifesté à Israël que je suis venu baptiser d'eau" (Jean 1:29-31). Jean-Baptiste est celui qui vint préparer le chemin, c'est-à-dire introduire l'Agneau de Dieu, dans la Bergerie d'Israël. Le lendemain de cette rencontre, Jean-Baptiste qui était encore là avec deux de ses disciples, dit en voyant Jésus qui passait, "Voici l'Agneau de Dieu" (Jean 1:36) ; et l'entendant prononcer ces paroles, ses deux disciples le quittèrent pour suivre Jésus (Jean 1:37).

Jésus fut donc introduit par Jean-Baptiste, le Portier, dans la Bergerie d'Israël. Les brebis d'Israël qui reconnurent en Jésus la voix du Messie, Le suivirent. Pendant trois ans celles-ci écoutèrent la voix de Jésus, le Bon Berger, qui les conduisit dans de nouveaux pâturages, c'est-à-dire de nouveaux enseignements. Par sa mort sur la croix et par sa résurrection, Jésus devint Lui-même la Porte unique de la Bergerie, le Royaume de Dieu, permettant aussi aux autres brebis, celles qui n'étaient pas de la Bergerie d'Israël, d'entrer afin de former un seul troupeau (Jean 10:16).

Les brebis de ce troupeau entendent la voix du Bon Berger, Le connaissent et Le suivent. Ces brebis-là reçoivent la vie éternelle, et personne ne pourra les ravir de Sa main (Jean 10:27-30). Jésus a dit de tous les bergers venus avant Lui qu'ils étaient des voleurs et des brigands (Jean10:8) parce qu'ils n'étaient pas entrés dans la Bergerie par la Porte, c'est pourquoi il a aussi dit d'eux, "Vous ne me croyez pas parce que vous n'êtes pas de Mes brebis" (Jean 10:26).