Perles de la Parole

(Retour Index)

 

 



La conscience du péché

par Jean-Louis Coraboeuf

« Autrement, n'aurait-on pas cessé de les offrir (les sacrifices), puisque ceux qui rendent ce culte, étant une fois purifiés, n'auraient plus eu aucune conscience de leurs péchés ? » (Hébreux 10:2).

Selon le dictionnaire, la conscience c'est la connaissance qu'a l'homme de son état, de ses actes et de leur valeur morale. Dans la Première Alliance le sang des animaux offerts pour les péchés obtenait le pardon de Dieu mais n'effaçait pas les péchés de la conscience humaine.

Jésus vint sur terre pour changer le service sacrificiel d'expiation des péchés du Lévitique par l'offrande de son corps, une fois pour toutes, pour que nous soyons sanctifiés (Hébreux 10:10). Parce que Jésus a accompli la volonté de Dieu, nos péchés sont pardonnés (Hébreux 10:17), la mémoire du péché est effacée, notre coeur est purifié de toute mauvaise conscience (Hébreux 10:22) et il n'y a plus besoin de faire d'offrande pour nos péchés (Hébreux 10:18).