Perles de la Parole

(Retour Index)

 

 



Le mystère de Christ

par Jean-Louis Coraboeuf

« Dieu m'a accordé une révélation pour me faire connaître son plan secret [mustèrion]. J'ai écrit plus haut quelques mots à ce sujet et, en les lisant, vous pouvez comprendre à quel point je connais le secret [mustèrion] qui concerne le Christ » (Ephésiens 3:3-4 BFC).

Dans la plupart de nos traductions, le mot grec 'mustèrion' est traduit par 'mystère'. Selon le Littré, un mystère est "Ce qui ne peut être expliqué par l'esprit humain dans la nature, ou dans les destinées humaines ; ce qui est inconnaissable". Or l'apôtre Paul a reçu la révélation du "mystère de Christ".

En réalité, le mot grec 'mustèrion' fut utilisé dans la Septante 1 pour traduire le mot hébreu 'sod' signifiant 'secret', 'chose cachée'. La venue de Jésus le Messie fut ainsi cachée pendant des siècles aux hommes (Romains 16:25). Mais dans sa bonté, Dieu en a fait connaître la glorieuse richesse d'abord aux Juifs, puis aux païens par l'apôtre Paul (Colossiens 1:27) : c'est la Bonne Nouvelle maintenant révélée aux hommes en Jésus-Christ.

___________________

(1) la Septante (LXX) est la traduction de l'Ancien Testament hébraïque en grec, réalisé par soixante-douze (septante-deux) traducteurs au deuxième siècle avant Jésus-Christ.