Perles de la Parole

(Retour Index)

 

 



Et Dieu accorda...

par Jean-Louis Coraboeuf

« Sa mère l'appela Jaebets parce qu'elle l'avait enfanté dans la douleur [otseb]. Jaebets invoqua le Dieu d'Israël : ... garde-moi de toute menace qui pourrait me causer de la douleur [atsab]. Dieu accorda cette demande » (1 Chronique 4:9-10).

Comme Jaebets nous pouvons porter dans notre nom les douleurs de notre passé. Mais si, comme lui, nous crions à Dieu, Il répondra favorablement parce que Jésus s'est déjà chargé de nos douleurs sur la croix (Esaïe 53:4).

Si nous voulons bien abandonner les douleurs de notre passé à Dieu, Il ôtera toute menace qui pourrait éveiller celles-ci. Et parce qu'il osa invoquer son Dieu, Jaebets fut plus honoré [kabod, poids de la gloire] que ses frères ; son passé ne lui pesa plus et il put agrandir son territoire avec la bénédiction divine.