Les 101 Noms du Messie

 

 

par Tsvi Sadan

 

צבי

Gazelle

Nous trouvons le nom Gazelle (Tsvi) pour le Messie dans le Cantique des cantiques, le seul livre de la Bible qui doit être interprété de façon allégorique. En fait, le Talmud dit que c'est uniquement parce qu'il est une allégorie et non un texte littéral, que le Cantique des cantiques est dans la Bible. Plutôt que de le comprendre comme un chant d'amour entre un homme et une femme, il doit être interprété comme un chant d'amour entre Dieu ou le Messie (le Bien-aimé) et Israël (la Sulamithe). L'Eglise a adopté cette façon de penser, mais a interprété ce livre comme étant un chant d'amour entre le Messie et l'Eglise.

Bien que Dieu soit normalement considéré comme étant le "Bien-aimé" dans ce livre, le mot dod (bien-aimé) peut aussi faire référence au Messie. C'est pourquoi le Midrash Shir Hashirim dit à propos de ce verset, « Mon bien-aimé est semblable à la gazelle [tsvi] ou au faon des biches » (Cantique 2:9) : "A quoi ressemble une gazelle, car elle est visible puis cachée, et à nouveau visible puis cachée ? Ainsi le premier rédempteur fut visible puis caché, et sera à nouveau visible" (Cant. Rabbah 2:3).

Les sages Juifs se saisirent, fort à propos, de l'image de la gazelle visible puis cachée, courant parmi les buissons, et la comparèrent à Moïse, le premier rédempteur. La "première venue" de Moïse se produisit lorsqu'il tua l'Egyptien et fut rejeté par les deux Hébreux qui se battaient (Exode 2:12-14). Sa "seconde venue" se produisit lorsqu'il revint après s'être caché pendant 40 ans dans le désert.

Les sages Juifs comprirent que l'autobiographie de Moïse prédit la venue du "dernier rédempteur" dans beaucoup d'aspects. Ainsi, par exemple, tout comme Israël souffrit horriblement entre les mains des Egyptiens après la "première venue" de Moïse, de même il devait terriblement souffrir entre la première et la seconde venue du Messie. Bien qu'il n'utilise pas la terminologie chrétienne des deux 'avènements', Rabenou Bahaye (14ième siècle) explique que "lors de notre future rédemption, lorsque le dernier rédempteur sera en train de se révéler, la haine montera entre Israël et les adorateurs d'idoles... Et le rédempteur sera à la fois visible et caché de façon à tromper les adorateur d'idoles et de façon à endurcir leur coeur, puisque c'est ce que nous apprenons de la rédemption d'Egypte" (Rabenou Bahaye sur Exode 5:22).

La beauté de la gazelle amena aussi à penser que la signification de tsvi était "gloire". Dans un précédent nom du Messie, nous avons vu que le Messie était aussi appelé "Gloire". Ainsi les mots d'Esaïe 24:16 (« De l’extrémité de la terre nous entendons chanter : Gloire [tsvi] au juste ! ») reçoivent une signification typiquement messianique.

(retour Librairie)