Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Shofar



Le shofar (mot hébreu) est une corne de bélier qui est utilisée comme instrument de musique. Il est particulièrement en rapport avec les fêtes Juives Rosh Hashana et Yom Kippour. Le shofar trouve son origine en Israël pour l'appel des Juifs.

Trois sons forment la base du répertoire du shofar :

  • Tekiah – une note soutenue,

  • Shevarim – trois notes courtes qui vont en croissant,

  • Terouah – une série de notes saccadées (staccato).

Le son du shofar nous rappelle le bélier qui servit au sacrifice à la place d'Isaac sur l'autel, ainsi que le désir d'Abraham d'obéir au commandement de Dieu, même si cela lui coûtait personnellement beaucoup.

Le shofar proclame la souveraineté de Dieu en tant que Roi de toute la terre. A son bruit, les immenses murs de Jéricho s'écroulèrent à terre. On soufflait du shofar aux cérémonies de couronnement des rois et on avertissait les Israélites du danger quand un ennemi s'avançait. On proclamait aussi l'intervention miraculeuse de Dieu quand les armées d'Israël rentraient victorieuses de la bataille.

Mais l'appel le plus important du shofar prend place à Rosh Hashana (le Nouvel An Juif), célébré le premier jour du mois de Tishri. Ce jour est appelé Yom Terouah, le jour du son du shofar (Nombres 29:1) ; ce jour saint est aussi appelé Yom Ya'Din, le jour du Jugement.

Des synagogues, aussi bien que des maisons privées, le son du shofar perce la quiétude tôt le matin pendant le mois d'Elul (mois précédant Tishri), pour appeler les Juifs à se repentir et à rechercher le pardon de Dieu.

Le son du shofar nous rappelle aussi le retour imminent du Messie, sans qui, il n'y aura pas de Rédemption finale. Le shofar réveille ainsi l'espoir d'Israël que le Messie va conduire le peuple Juif à une Rédemption totale.