Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Seder



A chaque printemps, les Juifs ont ce commandement de se souvenir de l'exode de l'Égypte il y a quelques 3300 ans, et ainsi "de 'dire à leur fils', je fais cela parce que l'Eternel le fit pour moi lorsqu'Il me fit sortir d'Égypte" (Exode 13:8 ; Deutéronome 6:20-23).

Les miracles de Dieu pendant l'exode des Israélites furent racontés depuis lors et furent écrits dans la Aggada (récitation) ; ils sont ainsi lus pendant le repas festif du premier soir appelé le Seder. C'est la première des trois fêtes des pèlerinages, et elle est célébrée pendant sept jours durant le mois Hébreu de Nisan (Exode 12:18).

Seder, littéralement "ordre", se réfère ici à la cérémonie et au repas selon le commandement, qui prennent place durant la semaine de Pessa'h. Le plat de Seder se compose d'herbes amères (maror), d'oeufs (beytza), d'un gigot (zroah), d'un mélange de pommes, raisins noix et miel (haroset), de piment (hazeret) et de persil (karpas).

Au milieu du plat de Seder il y a le pain sans levain ou pain azyme (matzah) – un rappel de la hâte avec laquelle les enfants d'Israël ont quitté l'Égypte (Exode 12:39). Trois petits pains azyme sont placés séparément dans une poche de lin d'une seule pièce. Le petit pain du milieu est brisé, et une moitié est enveloppée dans une pièce de lin et cachée. Ce genre d'étoffe de lin (tachrichim) est aussi utilisé pour recouvrir les corps dans les tombes, ceci symbolise Jésus, qui fut crucifié après le Seder (le dernier souper de Pâque), enveloppé dans une pièce de lin et couché dans la tombe (Jean 19:40 et Marc 15:43).

Pendant le repas, le petit pain azyme brisé (afikomen) est caché. Les enfants le cherchent donc jusqu'à ce qu'ils le trouvent. C'est une symbolique de Jésus qui fut caché au peuple Juif, bien qu'ils puissent éventuellement le trouver.

Quatre coupes de bénédiction (Kiddush) sont remplies de vin ; celles-ci sont aussi appelées coupes de rédemption. Elles symbolisent les quatre aspects de la rédemption d'Exode 6:5-8 : faire sortir, libérer, racheter et prendre comme Son peuple. Une cinquième coupe, la Coupe d'Elie, est remplie, mais personne n'y touche tant que le précurseur du Messie ne s'est pas manifesté.

La fête de la Rédemption (Hag ha-Ge'ula) et la fête de la Liberté (Hag ha-Herut), c'est-à-dire Pessa'h, sont le portrait du salut à travers Jésus qui se donna Lui-même en sacrifice vivant. Beaucoup d'éléments du Seder d'aujourd'hui étaient déjà présents au temps de Jésus, comme les passages de Matthieu 26:17-25 et Luc 22:14-20 le révèlent.