Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Refusenik



Refusenik (Russe: отказник, otkaznik, venant de otkaz 'refus') était un mot non officiel concernant les Juifs soviétiques (mais pas exclusivement) qui voyaient leur demande d'émigrer à l'étranger refusée par les autorités de l'ancienne URSS. Le mot Refusenik est directement dérivé du 'refus' d'une éventuelle émigration reçu de la part des autorités soviétiques. Avec le temps, le mot Refusenik est devenu familier pour parler de n'importe quelle protestation.

Un grand nombre de Juifs soviétiques firent une demande de visas pour quitter l'URSS, particulièrement pendant la période qui suivit la guerre des 6 jours en 1967. Alors que quelques-uns purent partir, beaucoup reçurent un refus de permission d'émigrer. Les raisons de ce refus suggéraient un problème de sécurité d'état. Pendant la Guerre Froide, on pensait que les Juifs soviétiques étaient un problème pour la sécurité, voire étaient des traîtres.

Pour faire une demande de visa d'émigration, les candidats (et souvent leur famille entière) devaient quitter leur travail, ce qui avait pour conséquence de les rendre vulnérables car ils étaient accusés de parasitisme social ou d'offense criminelle. Beaucoup de Juifs rencontraient de l'antisémitisme dans leur travail, se voyant interdire certains secteurs gouvernementaux, subissant aussi des restrictions concernant les affaires religieuses ou culturelles. Alors que ces restrictions les conduisaient à demander un visa d'émigration, ils recevaient un refus souvent accompagné d'un renvoi de leur poste de travail.

Refusenik inclut aussi les Juifs qui désiraient émigrer pour des raisons religieuses ou pour des aspirations sionistes. La venue de Mikhail Gorbachev au pouvoir au milieu des années 80 avec sa politique de glasnost et de perestroïka et ses désirs de meilleures relations avec l'Ouest, conduisit à des changements importants et la plupart des Refuseniks purent alors émigrer vers Israël. Avec la dissolution de l'URSS à la fin des années 80, le mot 'otkaznik' est passé dans l'histoire.