Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Rabbi



Dans le Judaïsme, le mot Rabbi signifie "enseignant" religieux, ou plus littéralement "le grand". Le mot Rabbi est dérivé de la racine hébraïque rav, qui dans l'hébreu biblique signifie "grand" ou "distingué [en connaissance]". La prononciation moderne israélienne rabbi est issue d'une innovation assez récente (18ième siècle) dans les livres de prières Ashkénaze, bien que cette vocalisation (changement d'une consonne en voyelle) soit aussi trouvée dans des écrits anciens.

Les gouvernements des royaumes d'Israël et de Juda furent fondés sur un système de rois, de prophètes, de l'autorité légale de la Cour du Sanhédrin et de l'autorité spirituelle du sacrificateur. Les membres du Sanhédrin avaient tous reçu leur "ordination" (semikhah provenant de façon ininterrompue de Moïse), et ils étaient plutôt considérés comme des juges (dayanim), semblables aux Juges (Shoftim) du Livre des Juges, plutôt qu'à des rabbins.

Rabbi n'est pas une profession trouvée dans la Torah (le Pentateuque) en tant que telle ; ce mot est cité pour la première fois dans la Mishna (codifiée en l'an 200 après Jésus-Christ). La forme élémentaire de Rabbi se développa pendant l'ère Pharisaïque et Talmudique.

Les plus anciennes générations n'ont pas de titre tel que 'Rabban', 'Rabbi' ou 'Rav', ni chez les sages babyloniens, ni chez les sages d'Israël. Cela est mis en évidence par le fait que Hillel 1ier, qui vint de Babylone, n'avait pas le titre de "Rabban" préfixant son nom. De même pour les prophètes éminents, il est simplement dit "le prophète Aggée", ou "Esdras ne vint pas de Babylone" etc. et le titre de 'Rabban' n'est pas utilisé.

Le titre de 'Rabban' fut d'abord utilisé pour Rabban Gamaliel l'ancien, Rabban Siméon son fils, et Rabban Johanan ben Zakkaï, et ils étaient tous patriarches (ou présidents) du Sanhédrin. Le titre de 'Rabbi' aussi vint à la mode parmi ceux qui recevaient l'imposition des mains à cette période, tels Rabbi Zadok, Rabbi ben Jacob, et d'autres encore, et cela depuis le temps des disciples de Rabban Johanan ben Zakkaï et suivants.

Maintenant voici l'ordre des titres comme suit : 'Rabbi' est plus grand que 'Rav', 'Rabban' est lui plus grand que 'Rabbi' ; alors que le simple nom est plus grand que 'Rabban'. En dehors des présidents du Sanhédrin, personne n'est appelé 'Rabban'.