Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Mezouzah



La Mezouzah (mot hébreu, littéralement "montant de porte", pluriel mezouzot) fait référence à un des 613 commandements du Judaïsme qui demande qu'un petit parchemin (klaf) comportant deux passages du Livre de la Torah (Deutéronome 6:4-9 et 11:13-21) soit fixé sur chaque montant de porte ou de portail des maisons et lieux de travail Juifs. Ces deux passages font aussi partie des quatre passages utilisés par la Tefillin.

Ainsi le mot Mezouzah peut avoir ces trois significations :

  1. simplement le montant d'une porte, d'un portail ou d'une arche d'entrée,

  2. le parchemin particulier contenant les versets hébreux prescrits,

  3. la petite boite ou l'étui enfermant le parchemin. Généralement, l'étui présente la lettre hébraïque shin inscrite sur sa partie externe supérieure. Des étuis de Mezouzah artistiques sont souvent offerts comme cadeau de mariage ou à d'autres occasions.

La Loi Juive (Halakha) prescrit en détail l'apposition des mezouzot sur les montants de portes. Puisque la plupart des maisons Juives ont une Mezouzah sur le montant de la porte, ce fut historiquement un moyen de reconnaître une maison Juive.

Les écrits du parchemin de la Mezouzah se composent de deux passages bibliques qui mentionnent la Mezouzah. Ces deux passages font aussi partie de la prière Shema Yisrael (« Ecoute ô Israël »), et apparaissent aussi sur le parchemin placé à l'intérieur des phylactères (Tefillin).

Comme les Ecritures l'indiquent, la Mezouzah a pour but de rappeler au peuple les commandements d'aimer Dieu et de marcher avec Lui tout au long des tâches quotidiennes. Lorsqu'un Juif religieux entre dans une maison, il touche la Mezouzah avec sa main droite, puis embrasse ses doigts.