Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Mashiah



Le mot grec "christos" a la même signification que le mot hébreu "mashiah", à savoir, "oint" ou "verser". La signification bien connue pour "celui qui est oint" vient du fait que les rois et les prêtres (cohanim) étaient investis de leur autorité lors d'une cérémonie où on les oignait avec de l'huile d'olive. Ainsi l'idée de recevoir l'autorité divine de prêtre et de roi est inhérente au concept de "Messie".

Le mot grec "Christos" est habituellement mis en évidence par le mot français "Christ". C'est seulement dans deux versets du Nouveau Testament (Jean 1:41 et Jean 4:25) que le texte grec a le mot "Messias", qui évidemment, comme le mot français "Messie" est une translittération du mot hébreu Mashiah.

"Mashiah" a une signification dans la religion, la tradition et la culture Juive ; alors que le mot "Christ" a une consonance étrangère et une connotation négative à cause des persécutions dont les Juifs ont souffert de la part de ceux qui se réclamaient comme étant ses disciples. De plus, le mot "Messie" rappelle continuellement que le Nouveau Testament revendique que Yeshoua n'est personne d'autre que le "Mashiah" promis et que le peuple Juif avait tant attendu. Et le mot français "Christ" ne pointe pas sur le fait que Yeshoua (Jésus) est l'accomplissement de l'espérance Juive et des prophéties bibliques.

« Il leur suscita pour roi David, auquel il a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils d’Isaï, homme selon mon coeur, qui accomplira toutes mes volontés. C’est de la postérité de David que Dieu, selon sa promesse, a suscité à Israël un Sauveur, qui est Jésus » (Actes 13:22-23).

Le sermon de Paul (Actes 13:16-43) dans la synagogue d'Antioche en Pisidie illustre comment il s'y prit pour présenter l'Evangile aux Juifs. L'appel est fait à travers l'histoire de Dieu qui s'occupe du peuple d'Israël. Jésus est présenté comme "le Fils de David", une expression que tout le monde comprend comme parlant du "Mashiah".