Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Lachon Hara



Le lachon Hara (mot hébreu, littéralement "mauvaise langue") est le péché de commérage Juif. Le lachon Hara fait référence à la déclaration réelle, écrite ou parlée ; les faux bavardages sont plus rigoureusement interdits. Ainsi, la vérité est en général une défense contre la calomnie ou la diffamation, mais elle n'est pas une défense contre le lachon hara.

La principale défense contre le lachon hara est tirée de Lévitique 19:16 « Tu ne répandras point de calomnies parmi ton peuple. Tu ne t’élèveras point contre le sang de ton prochain. Je suis l’Eternel ». Le Talmud écrit que le lachon hara est une des causes de la maladie biblique de la lèpre. Il indique aussi que normalement ceux qui pratiquent le lachon hara ne sont pas admis dans la présence de Dieu (Sotah 42a). D'autres dénonciations similaires se trouvent à différents endroits de la littérature Juive.

Il y a un temps où une personne est obligée de parler, même si l'information est désobligeante. Particulièrement si l'intention de cette personne à partager cette information négative est pour un but positif, constructif et bénéfique, l'interdiction contre le lachon hara ne s'applique pas. Proférer des mensonges et répandre de la désinformation est toujours interdit. Et si le lachon hara sert d'avertissement contre de futures mauvaises intentions, une telle communication est non seulement permise, mais, sous certaines conditions, nécessaire.

Lachon est traduit par "langage" ou "langue" ; cependant il est généralement traduit comme "mauvaise langue". Il est vrai que le concept du lachon Hara ne concerne que les choses vraies. Les mensonges, les fausses informations ou les informations exagérées tombent dans une catégorie plus mauvaise appelée Hotzaat Diba (paroles désobligeantes, calomnieuses ou diffamatoires), qui sont, en fait, pire que le lachon Hara en bien des façons.