Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Kétouba



La Kétouba (mot hébreu ; pluriel kétoubot) est un accord prénuptial du Judaïsme (contrat entre deux personnes avant le mariage ou l'union civile). C'est considéré comme faisant partie intégrale du mariage Juif traditionnel. Elle mentionne que le mari s'engage à pourvoir aux besoins alimentaires et vestimentaires, et aux relations matrimoniales de sa femme, et qu'il doit payer une somme d'argent définie en cas de divorce. S'il meurt en laissant une veuve, le montant de la kétouba est d'abord prélevé sur ses biens.

Dans les temps anciens, les rabbins insistaient pour que les futurs mariés entrent dans la Kétouba en vue de protéger l'épouse. Elle intervenait en remplacement de la dot biblique ou de la "dot des vierges" qui était payable le jour du mariage par le marié à la mariée ou à ses parents (« Si un homme séduit une vierge qui n’est point fiancée, et qu’il couche avec elle, il paiera sa dot et la prendra pour femme. Si le père refuse de la lui accorder, il paiera en argent la valeur de la dot des vierges » Exode 22:16-17). La Kétouba devint donc un mécanisme par lequel le montant dû à la femme (la dot) vint à être payé en cas de rupture du mariage, soit par la mort du mari, soit par le divorce.

Actuellement, la kétouba ne fait pas partie de la cérémonie du mariage Juif, cependant le marié et la mariée ne peuvent pas s'engager dans des relations matrimoniales, bien que le mariage soit terminé, tant que deux témoins valables n'ont pas signé la kétouba.