Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Houppah



La Houppah (mot hébreu, pluriel houppot) est un dais traditionnellement utilisé pour les mariages Juifs. Il est constitué d'une étoffe ou d'un drap, ou parfois d'un tallit (châle de prière), étendu ou supporté par quatre poteaux. La Houppah est parfois transportée par la suite des mariés, jusqu'au lieu où prend place la cérémonie. Elle symbolise la maison que le couple construira ensemble.

Le mot houppah apparaît originellement dans la Bible Hébraïque en Joël 2:16 « Que l’époux sorte de sa demeure, et l’épouse de sa chambre [houppah] ! » et dans le Psaume 19:6 « Et le soleil, semblable à un époux qui sort de sa chambre [houppah], s’élance dans la carrière avec la joie d’un héros ». La Houppah représente la maison Juive symbolisée par l'étoffe du dais et ses quatre poteaux. Elle est ouverte sur ses quatre cotés, tout comme la tente d'Abraham était ouverte pour l'hospitalité. Ainsi la Houppah représente l'hospitalité envers les invités. Cette "maison" est aussi initialement dépourvue de meubles afin de rappeler que la maison Juive commence avec les gens mêmes, sans leurs possessions.

Historiquement, durant la période Talmudique, les mariages Juifs se faisaient en deux parties. La première partie était la cérémonie des fiançailles. La seconde partie était la cérémonie du mariage en elle-même. Il se passait environ une année entre ces deux cérémonies. La fiancée vivait avec ses parents jusqu'à la cérémonie du mariage qui prenait place dans une salle (ou une tente) que le fiancé avait préparé pour elle. Plus tardivement, les deux cérémonies se combinèrent, et la cérémonie du mariage commença à se faire publiquement. Dans cette nouvelle cérémonie, la Houppah (le dais portable) fut incluse en tant que symbole de la chambre où avait originellement lieu le mariage.

Spirituellement parlant, l'étoffe de la Houppah représente la présence de Dieu sur l'alliance du mariage (en Esaïe 4:5 le mot 'houppah' est traduit par 'couvert' « Car tout ce qui est glorieux sera mis à couvert [houppah] »). Comme la kippa de l'homme sert à se rappeler que le Créateur est au-dessus de tout, la Houppah fut érigée pour indiquer que la cérémonie et l'institution du mariage sont d'origine divine.

Avant d'aller sous la Houppah, le fiancé couvre le visage de sa fiancée d'un voile. Certains pensent que le mot 'houppah' signifie 'couvrir' le visage de la fiancée, et que par ce fait même, le couple est marié. Cette opinion est basée sur le verset relatant la rencontre de Rébecca et d'Isaac : « c'est mon seigneur, alors elle prit son voile et se couvrit » (Genèse 24:65). Certains sont plutôt stricts en ce qui concerne le fait d'être témoins du mariage : ils doivent absolument voir le fiancé couvrir le visage de sa fiancée d'un voile.