Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Hanoukka



Hanoukka (mot hébreu pour "dédicace" ou "consécration") est la Fête de la Dédicace (Jean 10:22), que les Juifs ont célébrée depuis l'an 164 avant Jésus-Christ à cause de la victoire des Maccabées sur Antiochus IV, roi de Syrie. C'est la plus ancienne mention de cette fête dans toute la littérature et sa seule référence dans la Bible, puisque l'Ancien Testament (Tanakh) fut terminé avant cette date (le livre de Daniel contient une prophétie au sujet de cet événement). Les livres apocryphes de 1, 2, 3 et 4 Maccabées présentent l'historique ainsi que diverses perspectives de ce qui s'est passé.

Antiochus, qui avait été précédemment vaincu en Egypte, exprima sa frustration en attaquant Juda, massacrant impitoyablement des hommes, des femmes et des enfants, et envahissant le Temple. Alors il déporta l'autel, les Ménorahs et les vases en or ; et pour montrer son mépris pour le Dieu d'Israël, il y sacrifia un porc à Zeus. Il interdit la circoncision, l'observation du Shabbat et la pratique du casher ; et il ordonna que des porcs soient sacrifiés dans le Temple. Il cuisina lui-même un porc dans le Temple et versa son bouillon de cuisson sur les rouleaux de la sainte Torah et sur l'autel.

Les officiers Syriens furent envoyés pour faire appliquer ces décrets cruels et blasphémateurs. Un jour, lorsqu'un officier Syrien ordonna à Mattathias le Maccabée, chef d'une famille de prêtres, de sacrifier un porc, lui et ses cinq fils tuèrent le premier Juif qui se soumit (voir Actes 6:1) et ensuite tuèrent l'officier et ses soldats. Ce fut le début d'une rébellion. Après la mort de Mattathias, son fils Judas le Maccabée (au sujet duquel Handel écrivit son oratorio portant son nom) rassembla un certain nombre de Juifs courageux et les conduisit à la victoire sur les Syriens, d'abord dans une guérilla, puis plus tard dans une véritable bataille.

Le 25ième jour du mois Kisley, ils dédicacèrent à nouveau le Temple et consacrèrent le nouvel autel. La 'lumière éternelle' (ner tamid) fut à nouveau allumée, mais il n'y avait de l'huile consacrée que pour seulement un jour, et cela aurait pris une semaine pour en préparer plus. Par un miracle de Dieu (rapporté dans le livre de 2 Maccabées), la lampe brûla pendant huit jours. Pour cette raison, les Juifs célèbrent Hanoukka pendant huit jours, en commençant le 25ième jour de Kisley, qui peut tomber entre le 27 Novembre et le 27 Décembre.

La Bible ne dit pas exactement quand Jésus naquit, probablement pour prévenir l'adoration du jour au lieu de l'adoration de Celui qui en est digne. Cependant il est intéressant de noter que les premiers croyants dans le Messie virent un lien apparent entre Hanoukka et la naissance du Messie : l'un concerne un bâtiment terrestre, l'autre le Temple vivant de Dieu qui vint du Ciel – car Jésus, lui-même, fit cette comparaison lorsqu'il dit « détruisez ce temple et je le rebâtirai en trois jours » (Jean 2:19). Ainsi depuis la fin du troisième siècle, le 25 Décembre, date du calendrier Romain correspondant au 25ième jour de Kisley, fut généralement la date acceptée pour Noël dans les Eglises occidentales (l'Eglise Orthodoxe Grecque observe Noël le 6 Janvier et les Arméniens le 19 Janvier).

Hanoukka est célébrée en utilisant une Ménorah Hanoukkia ayant 9 lampes. On utilise une allumette pour allumer le 'serviteur' (shamash), qui est ensuite utilisé pour allumer une lampe la première nuit, deux la seconde, et ainsi de suite jusqu'à la huitième nuit où les huit lampes et le 'serviteur' brûlent avec beaucoup de luminosité. Pour les Juifs Messianiques, l'image est riche : Jésus, "la lumière du monde" (Jean 8:12), vint comme serviteur (Marc 10:45) pour donner la lumière à chacun (Jean 1:4-5), afin que nous puissions être des lumières pour les autres (Matthieu 5:14-16).

Les Juifs religieux lisent le Hallel ; ce sont des psaumes de louange célébrant les actes puissants de Dieu à cause de Son peuple choisi, Israël. Le texte des Psaumes 113 à 118 est ainsi proclamé au culte du matin pendant les huit jours de Hanoukka.