Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Halitsah



Dans le système biblique de mariage selon le lévirat, connu sous le nom de Yibboum, la Halitsah (hébreu חליצה) est une cérémonie par laquelle une veuve et le frère de son mari pouvaient éviter l'obligation de se marier après la mort de son mari.

Pendant cérémonie, la veuve du frère qui est décédé sans enfant doit ôter la chaussure de son beau-frère (Ruth 4:7) ; par cette cérémonie, le beau-frère est libéré de son obligation de se marier avec la veuve, qui devient ainsi libre de se marier avec qui elle veut (Deutéronome 25:5-10). Il est à noter qu'un seul beau-frère a besoin d'effectuer cette cérémonie. L'ancienne coutume du mariage selon le lévirat (Genèse 38:8) se trouve ainsi modifiée par le code du Deutéronome qui permet au frère survivant de ne pas se marier avec la veuve de son frère, étant entendu qu'il se soumette à la cérémonie du Halitsah.

Pendant la période talmudique, la tendance était plutôt opposée à la coutume originale à cause du beau-frère qui désirait se marier avec la veuve de son frère pour des motivations autres que celle "d'établir un nom pour son frère" ; c'est pourquoi la plupart des rabbins de l'ère talmudique, comme ceux qui suivirent plus tard, préféraient la Halitsah au mariage actuel (Yevamot 39b). Ainsi l'ancienne institution du mariage selon le lévirat tombe en désuétude et n'est plus utilisée, de telle façon que le Halitsah est devenu la règle générale et le mariage l'exception rare.

Cependant, en théorie, la loi biblique du mariage selon le lévirat est présumée être toujours active, et dans les cérémonies concernant le Halitsah, la présomption est que le beau-frère amène la disgrâce sur lui et sur sa famille en refusant de se marier avec la veuve de son frère.