Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Guémara



La Guémara (guemar en araméen babylonien, signifie non seulement "compléter" mais aussi "apprendre") est "l'apprentissage de la Tradition" ou "l'enseignement traditionnel" lui-même. Cet enseignement de la Torah orale est vu comme le "complément" de la Torah écrite.

La Guémara est la base de tous les codes de loi rabbiniques et est beaucoup citée dans les autres littératures rabbiniques.

La Guémara est la partie du Talmud qui contient des commentaires rabbiniques et des analyses de la Mishna. Lorsque celle-ci fut terminée par le rabbin Judah haNasi (Juda le Prince) en l'an 200, elle fut étudiée exhaustivement, génération après génération, par les rabbins de Babylone et de la Terre d'Israël. Leurs discussions furent écrites dans une série de livres qui devint la Guémara ; avec la Mishna, elle forme donc le Talmud.

Il y a deux éditions de Guémara : une compilée par les érudits de la Terre d'Israël (d'abord dans les académies de Tibériade et de Césarée, terminée entre l'an 350 et l'an 400) et l'autre par ceux de Babylone (d'abord dans les académies de Sura, Pumbedita et Mata Mehasia, terminée en l'an 500). En général, les mots "Guémara" ou "Talmud", sans autre qualificatif, font référence à l'édition de Babylone.

Ces deux Guémaras sont en fait deux Talmuds, et les deux partagent la même Mishna. La Guémara de Jérusalem est écrite en araméen de l'Ouest, tandis que la Guémara de Babylone est écrite en araméen de l'Est. Les rabbins auteurs de la Guémara sont appelés Amoraïm.