Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Esséniens



Les Esséniens étaient les membres d'une communauté Juive. Les disciples respectaient une certaine façon de vivre la religion Judaïque, du 2ième siècle avant Jésus-christ jusqu'au 1ier siècle après Jésus-Christ. Beaucoup d'érudits d'aujourd'hui émettent l'idée qu'il y avait de nombreux groupes indépendants mais semblables, ayant en commun des croyances mystiques, eschatologiques, messianiques et ascétiques, appelés les "Esséniens". D'autres mouvements contemporains s'identifiaient eux-mêmes comme Esséniens.

La principale source d'informations au sujet de la vie et des croyances des Esséniens est racontée en détail dans l'ouvrage du 1ier siècle de l'historien Juif Josèphe appelé "La guerre des Juifs". Cet ouvrage fut écrit aux environs de l'an 73 à 75 après Jésus-Christ. Une autre description plus courte se situe dans son ouvrage sur les "Antiquités Judaïques" écrit quelques 20 années plus tard. Il y fait référence sous le nom d'Essenoi et les classifie comme étant les disciples d'une des trois sectes de "Philosophie Juive", à coté des Pharisiens et des Saducéens.

On croit généralement (mais pas de façon universelle) que les rouleaux de la Mer Morte, trouvés dans les grottes de Qumran, sont le travail des Esséniens ou reflètent leurs croyances. Selon Josèphe, les Esséniens n'ont pas habité une seule ville, mais en grand nombre dans chaque ville. Quelques érudits modernes et quelques archéologues ont allégué qu'ils habitaient seulement à Qumran, un plateau du désert de Judée situé le long de la Mer Morte.

Le récit de Josèphe montre que les Esséniens menaient une vie communautaire de célibat assez stricte, bien qu'il parle aussi d'une autre "sorte d'Esséniens" qui se mariaient. Selon Josèphe, ils avaient des coutumes et des règles telles que le patrimoine commun, l'élection d'un responsable pour s'occuper des intérêts de tous en matière d'obéissance aux ordres ; il s'interdisaient de faire un voeu ou de sacrifier un animal ; ils maîtrisaient leur caractère et étaient des canaux de paix ; ils portaient des armes uniquement pour se protéger des voleurs ; ils n'avaient aucun esclave, mais étaient serviteurs les uns des autres ; et comme conséquence de leur patrimoine commun, ils ne faisaient pas de commerce.

Josèphe a de longs récits concernant leurs réunions communautaires, leurs repas et leurs cérémonies religieuses. Nous en concluons que les Esséniens ne devaient pas altérer leurs aliments (par la cuisson, par exemple), et qu'ils étaient absolument végétariens, mangeant principalement du pain, des racines sauvages et des fruits. Après trois années de probation, les nouveaux membres inscrits devaient jurer de s'engager à pratiquer la piété envers Dieu et la justice envers les hommes, à avoir un style de vie pur, à s'abstenir d'actes criminels ou immoraux, à transmettre leurs règles sans les corrompre et à protéger le livre des Esséniens. Leur théologie comprenait aussi la croyance dans l'immortalité de l'âme, et qu'ils recevraient à nouveau leur âme après leur mort. Une partie de leurs activités concernait la purification par le bain rituel, dont l'eau était fournie par la pluie et stockée dans des citernes.