Lexique

(Index Français)

(Index Original)

 

 



Corban



Le mot Corban (mot hébreu pour "sacrifice", pluriel corbanot) fait référence à n'importe quel type d'offrande sacrificielle décrite et ordonnée dans la Bible hébraïque qui devait être effectuée de façon variée par les anciens Israélites, et ce par les Cohanim (Prêtres) dans le Temple de Jérusalem. Le mot Corban vient du mot hébreu qarov signifiant "[venir] près [de Dieu]", une signification que le français traduit habituellement par "sacrifice" ou "offrande", ce qui ne convient pas pleinement.

Un Corban est généralement un sacrifice d'animal, tel qu'un agneau ou un boeuf qui a subi l'abattage rituel Juif (Shechita), et souvent cuit et mangé par celui qui effectue l'offrande, avec une part donnée aux Cohanim (prêtres) et une part brûlée sur l'autel (mizbe'ah). Les Corbanot peuvent aussi être des colombes ou des tourterelles, du blé, de l'encens, des fruits et différentes autres offrandes.

La Torah relate que Dieu ordonna au Peuple Juif d'offrir des Corbanot sur différents autels, et décrit l'offrande des sacrifices dans le Tabernacle et dans le Temple de Jérusalem, cela jusqu'à ce que le Second Temple fut détruit en l'an 70.

Les Corbanot et la nature de cette pratique ont encore une pertinence dans la théologie et la Loi Juives, particulièrement dans le Judaïsme Orthodoxe.

Mais Jésus fit cette remarque : « Car Moïse a dit : 'Honore ton père et ta mère' ; et : 'Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort'. Mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est Corban, c’est-à-dire, une offrande à Dieu, vous ne le laissez plus rien faire pour son père ou pour sa mère, annulant ainsi la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie » (Marc 7:10-13).