Enseignements

 

 



Le vin nouveau

par Jeff Davidson

L'idée de vin nouveau se trouve dans la Torah, les Psaumes, les Prophètes et dans le Nouveau Testament. C'est quelque chose de prophétique. C'est une promesse que Dieu a faite à Son peuple alors que celui-ci se trouvait encore dans le désert.

« Je te donne les prémices qu'ils offriront à l'Eternel : tout ce qu'il y aura de meilleur en huile, tout ce qu'il y aura de meilleur en moût [tirosh] et en blé » (Nombres 18:12-13).

Les Lévites avaient Dieu pour héritage, ils n'avaient pas de terre. C'est pourquoi les autres tribus devaient leur apporter les meilleurs produits de leurs terres. C'est une promesse qui leur a été donnée ici car les Hébreux n'étaient pas encore entrés dans la Terre Promise.

« Si vous obéissez à mes commandements que je vous prescris aujourd'hui, si vous aimez l'Eternel, votre Dieu, et si vous le servez de tout votre coeur et de toute votre âme, je donnerai à votre pays la pluie en son temps, la pluie de la première et de l'arrière-saison, et tu recueilleras ton blé, ton moût [tirosh] et ton huile » (Deutéronome 11:13-14).

Cette promesse, ici, est conditionnelle, elle est rattachée à l'obéissance et à l'amour que Dieu attend de Son peuple envers Lui. Souvent l'obéissance apparaît comme étant une liste de règles à accomplir, ce n'est pas ce que veut Dieu, c'est pourquoi Il dit, "Si vous m'aimez et si vous me servez de tout votre coeur". Alors, nous aurons la pluie de la première saison et celle de l'arrière-saison, et avec cela nous aurons une récolte de blé, de moût et d'huile.

« Mettez dans votre coeur et dans votre âme ces paroles que je vous dis » (Deutéronome 11:18).

Si vous "mettez ces paroles dans votre coeur..." Les paroles, ce sont les promesses, ce ne sont pas des règles. Ce sont les promesses qui nous amènent à la récompense, "Mes paroles sont la vie et la santé pour le corps" (Proverbes 4:20-22). Mes paroles (mes promesses), tu les écriras partout, tu les enseigneras à tes enfants, tu en parleras dans ta maison... (Deutéronome 11:18-20). Si tu caches les promesses dans ton coeur, alors tu vas vivre, toi et tes enfants, sur terre comme au ciel ; tu auras du blé, du moût et de l'huile en abondance (Deutéronome 11:21). Dieu veut des ministères multi-générationnels dans Son Eglise.

« Ainsi dit l'Eternel, comme le moût [tirosh] est trouvé dans la grappe, et qu'on dit, Ne la détruis pas, car il y a une bénédiction en elle... » (Esaïe 65:8 Darby).

Le vin nouveau (en hébreu tirosh, vin, moût, vin nouveau) est une bénédiction. Le blé représente la Parole de Dieu, l'huile représente le Saint-Esprit et le vin nouveau le Royaume de Dieu. Dieu veut nous donner des choses inébranlables. Nous devons nous saisir des promesses et nous attendre à la pluie qui produit le blé, le vin nouveau et l'huile. Le vin nouveau représente donc la plénitude du Royaume.

« Nations, écoutez la parole de l'Eternel... et dites, Celui qui a dispersé Israël le rassemblera... Et ils viendront et exulteront avec chant de triomphe sur les hauteurs de Sion, et ils afflueront vers les biens de l'Eternel, au blé, et au moût, et à l'huile... » (Jérémie 31:10-12 Darby).

La promesse est pour Israël et pour les nations, car les promesses sont pour tous ceux qui croient ("Tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation" Apocalypse 5:9). L'accomplissement des promesses a un effet sur l'âme, celle-ci sera alors "comme un jardin arrosé" (Jérémie 31:12). Selon Joël 2:23,28, la pluie c'est le Saint-Esprit que Dieu répand sur les hommes. Et cette pluie produit la surabondance de blé, de moût et d'huile (Joël 2:24).

La vie par le Saint-Esprit nous amène à goûter encore plus à la bonté de Dieu. Les choses volées sont restaurées ("Je vous remplacerai les années qu'ont dévorées la sauterelle..." Joël 2:25). Et plus nous sommes restaurés, plus nous vivons dans l'abondance !

Jésus et le vin nouveau

« Mais je vous dis que désormais je ne boirai plus de ce fruit de la vigne, jusqu'à ce jour où je le boirai nouveau avec vous dans le royaume de mon Père » (Matthieu 26:29 Darby).

Il est question de boire du vin nouveau dans le Royaume de Dieu. Or le Royaume qui s'était approché avec la venue de Jésus (Matthieu 3:2) est maintenant là. Nous pouvons donc boire ensemble avec Jésus le vin nouveau et en vivre tous les bénéfices, ce qu'il y a de meilleur, c'est-à-dire le blé (la Parole), l'huile (le Saint-Esprit) et le vin nouveau (le Royaume).

Pour avancer dans le Royaume, il nous faut donc boire ensemble le vin nouveau avec Lui. C'est une relation à laquelle il nous faut participer pour pouvoir accomplir Sa volonté.

« Il leur dit aussi une parabole : Personne ne déchire d'un habit neuf un morceau pour le mettre à un vieil habit ; car, il déchire l'habit neuf, et le morceau qu'il en a pris n'est pas assorti au vieux » (Luc 5:36).

Nous ne pouvons pas prendre une pièce neuve pour raccommoder un vieil habit.

« Et personne ne met du vin [oinos] nouveau [néos] dans de vieilles outres ; car, le vin nouveau fait rompre les outres, il se répand, et les outres sont perdues ; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves [kainos] » (Luc 5:37-38).

De même nous ne mettons pas du vin nouveau (le mot grec oinos est l'équivalent du mot hébraïque tirosh) dans de vieilles outres. Le vin est nouveau [néos] dans le temps, alors que les outres neuves [kainos] sont des outres renouvelées. En effet, pendant la fermentation les outres gonflent. Et à cause de cette dilatation elles vont perdre de leur élasticité, c'est pourquoi elles ne peuvent plus être réutilisées telles quelles.

Jésus veut nous remplir de vin nouveau, mais nous pouvons garder notre préférence pour le vieux vin (Luc 5:39) car c'est notre tendance naturelle. Pour avancer dans Ses plans, nous avons besoin de ce vin nouveau, mais le processus de renouvellement de notre outre est souvent douloureux :

  1. l'outre doit d'abord être retournée, de l'intérieur vers l'extérieur. Nous avons l'exemple de Pierre qui n'était pas encore renouvelé lorsqu'il renia Jésus. Puis nous voyons son processus de renouvellement en Jean 21:15-17 lorsque Jésus lui demande à trois reprises s'il l'aime.

  2. l'outre doit être frappée.

  3. l'outre doit être grattée, raclée ("Je cours pour obtenir en totalité ce que Jésus a déjà obtenu pour moi par grâce" Philippiens 3:12-14). Souvent les bonnes vieilles choses nous empêchent d'obtenir les choses nouvelles.

  4. l'outre doit être lavée dans l'eau courante ("Il la purifie par le bain de l'eau de la Parole" Ephésiens 5:26).

  5. l'outre doit être huilée afin de retrouver son élasticité ("L'onction fait éclater le joug" Esaïe 10:27).

  6. l'outre doit être à nouveau retournée.

Nous avons donc besoin d'être transformés ("par le renouvellement de l'intelligence" Romains 12:2), régénérés et renouvelés par le Saint-Esprit (Tite 3:5) pour recevoir le vin nouveau et faire avancer le Royaume de Dieu. Nous avons donc besoin de ce vin nouveau pour manifester Jésus dans notre vie.

(retour Enseignements)