Enseignements

 

 



Le pain quotidien

par Jean-Louis Coraboeuf

Voici donc comment vous devez prier :

« Notre Père qui es aux cieux ! que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ; pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! » (Matthieu 6:9-13).

J'ai longtemps cru que cette expression "donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien" concernait notre nourriture terrestre, et que, chaque jour, nous devions demander à Dieu de pourvoir à nos besoins. En tant que chrétiens nous sommes des enfants de Dieu et nous adressons nos prières à notre Père céleste. Mais dans la réalité, les enfants n'ont pas besoin de demander à leur père naturel leur nourriture, car celui-ci pourvoit normalement aux besoins quotidiens de ses enfants sans que ceux-ci n'aient à s'en inquiéter.

Et c'est pour cette même raison que Jésus a dit dans son sermon sur la montagne, "ne vous inquiétez donc point et ne dites pas : que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin" (Matthieu 6:31-32). Alors Jésus se serait-il contredit dans le même sermon ? Non, car il ne se contredisait jamais, mais il parlait en fait de choses différentes.

En effet, ce sont ceux qui ne connaissent pas le Père qui s'inquiètent ; mais nous, si nous croyons à toute la Parole de Dieu, nous n'avons pas à avoir ce genre d'inquiétude.

En fait dans cette prière, Jésus enseignait ses disciples sur la nécessité de venir chaque jour dans l'intimité du Père afin qu'Il comble leurs besoins spirituels. Car c'est dans cette intimité secrète avec Lui que nous allons recevoir ce dont nous avons spirituellement besoin. Dans ces moments là, la porte de notre coeur étant fermée au monde extérieur, nous pouvons ressentir le besoin de respecter et d'honorer le nom de Dieu qui est saint ! Nous ressentons alors la nécessité de nous sanctifier à chaque fois que nous venons dans Sa présence, ne serait-ce que quelques minutes.

Jésus nous dit de demander que "le règne de Dieu vienne sur la terre". En effet, Dieu est dans les cieux et Il fait tout ce qu'Il veut (Psaume 115:3), c'est-à-dire qu'Il règne sur toutes choses dans les lieux célestes, et le désir de Jésus est qu'Il règne aussi sur la terre comme dans les cieux. C'est pour cela qu'il a besoin de nous pour que Sa volonté s'accomplisse.

Chaque jour, Dieu nous prépare quelque chose de particulier (Sa volonté) que nous devons accomplir. Jésus a dit à ses disciples, "ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et d’accomplir son oeuvre" (Jean 4:34). Alors si nous nous comptons parmi Ses disciples, nous obéirons en toutes choses à Jésus, notre Maître. Et ainsi l'expression "donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien" prendra une toute autre signification : ce pain quotidien deviendra "La volonté de Dieu" à accomplir quotidiennement. Jésus nous demande donc expressément de venir chaque jour dans l'intimité du Père pour nous nourrir de ce pain en accomplissant Sa volonté.

Il y a deux choses à distinguer : la volonté permanente et la volonté quotidienne de Dieu. Sa volonté permanente consiste à donner et à recevoir le pardon (Matthieu 6:12), et à résister aux épreuves (tentations) et au diable grâce à Jésus (Matthieu 6:13). Ceci est valable pour tous les jours de notre vie. Et Sa volonté quotidienne est celle que nous avons à allons chercher chaque jour auprès de Lui.

Lorsqu'ils étaient dans le désert, les Hébreux devaient recueillir tous les matins la manne dont ils avaient besoin (et une double portion la veille du Sabbat). De même, chaque jour, nous avons besoin de recevoir une nourriture fraîche pour notre esprit et notre âme, c'est-à-dire que nous avons besoin de recevoir la volonté de Dieu à accomplir. La manne d'hier n'est donc plus valable pour aujourd'hui, excepté pour notre jour de repos, qui Lui est entièrement consacré.

Voilà comment le Saint-Esprit agit avec les disciples de Jésus-Christ, "chaque matin, il éveille leur oreille pour qu'ils écoutent comme écoutent des disciples" (Esaïe 50:4). Et voici la réponse du véritable disciple, "le Seigneur, l’Eternel, m’a ouvert l’oreille et je n’ai point résisté, je ne me suis point retiré en arrière" (Esaïe 50:5).

Dieu a établi des principes spirituels éternels. En voici un de très important :

« Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : elle ne retourne point à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins » (Esaïe 55:11).

Si nous voulons voir des changements sur la terre, et particulièrement autour de nous, nous devons proclamer la Parole de Dieu. Voilà le but du disciple : amener la volonté de Dieu à s'accomplir sur la terre afin que Son règne s'établisse.

« Comme la pluie et la neige descendent des cieux, et n’y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre et fait germer les plantes, sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange » (Esaïe 55:10).

Lorsque le disciple vient auprès du Père pour chercher Sa volonté, il vient à la fois chercher une semence pour la journée qui commence, et de la nourriture pour son âme.

Il est donc évident que si nous ne venons pas chercher "notre pain quotidien" auprès de notre Père céleste, nous n'aurons ni la force de pardonner et de demander pardon, ni la force de passer les épreuves et de résister au diable, et nous n'accomplirons pas Sa volonté pour cette journée.

La relation quotidienne avec le Père est donc vitale pour chaque disciple de Jésus-Christ, qui constitue la base du Royaume de Dieu sur terre. En effet la multiplication ne se peut se faire qu'à travers les disciples (les semeurs), formés par l'Eglise.

Qu'est-ce qu'un disciple ?

Voici ce que dit Jésus :

« Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive » (Matthieu 16:24).

Le disciple suit Jésus car Celui-ci est son Maître. Il va donc chaque jour devant le Père céleste déposer sa propre volonté et chercher la volonté de Dieu à accomplir. C'est souvent douloureux d'abandonner ses désirs personnels, mais c'est la croix à porter : mourir à nous-mêmes pour que Dieu puisse régner.

Le processus est important pour que nous puissions oeuvrer dans le Royaume de Dieu, "tu lieras sur terre ce qui aura déjà été lié dans les cieux et tu délieras sur terre ce qui aura déjà été lié dans les cieux" (Matthieu 16:19 Interlinéaire) car c'est cela la volonté de Dieu !

La prière, telle qu'elle est prescrite en Matthieu 6:9-13, est donc la base de la vie du disciple ! C'est un coeur à coeur avec notre Père, et c'est un échange de volonté, "non pas ma volonté, mais la Tienne !" (Jean 6:38).

(retour Enseignements)