Enseignements

 

 



Tenez vous prêts pour le retour du Fils de l'homme

par Jean-Louis Coraboeuf

« C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts [étoimos], car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas » (Matthieu 24:44).

Le mot grec étoimos signifie littéralement 'se préparer à être prêt' ; et comme ce mot a pour racine étéos signifiant vrai, la préparation se fera donc sur la base de la vérité. L'expression "tenez-vous prêts" a le sens d'amener à la vie ou de faire naître quelque chose qui n'existe pas. Cela signifie que, de façon naturelle, nous ne sommes absolument pas préparés pour le retour de Jésus-Christ. Cette préparation devra donc prendre naissance dans notre vie afin de nous amener à désirer ardemment ce retour, "l'Esprit et l'Epouse disent : viens !" (Apocalypse 22:17).

La Parole de Dieu est la vérité qui doit nous enseigner toutes choses. Notre Maître nous invite donc à être des serviteurs fidèles et avisés, qui ne se laissent pas diriger par leurs émotions (sens du mot phronimos de Matthieu 24:45), mais par la Parole et par le Saint-Esprit.

Le jour où le Fils de l’homme paraîtra

« Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; le déluge vint, et les fit tous périr. Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient ; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de souffre tomba du ciel, et les fit tous périr. Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra" (Luc 17:26-30).

Dans ce passage nous voyons que la vie quotidienne se déroulait normalement, sans que nul ne se soucie des préoccupations spirituelles, jusqu'à ce que l'événement préparé par Dieu se produise. Ce texte nous permet donc de constater plusieurs choses :

  • Noé, homme juste et intègre aux yeux de Dieu (Genèse 6:9), entra dans l'arche, et le déluge vint sur la terre pour faire périr tous les hommes.

  • Lot, qui avait trouvé grâce devant Dieu par l'intercession d'Abraham (Genèse 19:19), sortit de Sodome, et une pluie de feu tomba du ciel sur la ville et ses habitants.

  • Le Fils de l'homme, qui revient chercher les élus (Matthieu 24:31), paraîtra, et des tribulations viendront sur toute la terre.

Souvenez-vous de la femme de Lot

« Souvenez-vous de la femme de Lot » (Luc 17:32).

Littéralement, nous devons garder à l'esprit ce que fit la femme de Lot. Elle allait être sauvée, mais à cause de sa méconnaissance de Dieu et de Ses plans, elle perdit la vie en regardant vers son ancienne vie, "celui qui cherchera à sauver sa vie la perdra" (Luc 17:33). Nous devons donc faire un choix entre notre vie ancienne (le monde) et notre vie nouvelle en Christ ; il n'y a pas de compromis possible.

Jésus a aussi dit :

« En ce jour-là, que celui qui sera sur le toit, et qui aura ses effets dans la maison, ne descende pas pour les prendre ; et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas non plus en arrière... Je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée ; de deux femmes qui moudront ensemble, l’une sera prise et l’autre laissée. De deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé » (Luc 17:31,34-36)

Ce passage concerne les chrétiens : pourquoi ne seront-ils pas tous enlevés lors du retour de Jésus-Christ ? Pensez-vous qu'une chose puisse arriver si vous n'y croyez pas ? Pensez-vous que vous allez être enlevé au retour du Seigneur si vous n'y croyez pas ? Tout est une question de foi.

« Or, la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas » (Hébreux 11:1).

La foi est l'assurance de recevoir une chose que nous espérons, alors qu'en sera-t-il si nous n'espérons pas ou ne croyons pas au retour de Jésus-Christ ? Il y aura donc une différence entre le chrétien qui s'est préparé et qui soupire après le retour du Seigneur, et le chrétien qui aura négligé de se préparer, voire qui aura même nié le retour du Seigneur.

Ceux qui se seront préparés entreront dans leur héritage et ne verront pas la Grande Tribulation. Ceux qui ne se seront pas préparés connaîtront cette Grande Tribulation et seront sauvés de justesse, mais n'hériterons pas du Royaume de Dieu.

Tenez-vous prêts

La base de notre préparation est la vérité, c'est-à-dire la Parole de Dieu. L'apôtre Paul, inspiré par le Saint-Esprit, a écrit :

« ... Christ a aimé l’Eglise et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole, pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable » (Ephésiens 5:25-27).

La vérité est que Jésus-Christ, l'Epoux, vient chercher l'Eglise, l'Epouse, pour les noces de l'Agneau ; Il vient chercher une Epouse qui s'est préparée (Apocalypse 19:7). L'apôtre Jean vit aussi descendre du ciel la nouvelle Jérusalem, l'Epouse, "préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux" (Apocalypse 21:2).

La préparation consiste d'abord à se purifier (se mettre à part pour Dieu), car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification (1 Thessaloniciens 4:7). En effet, aucun impur (débauché, idolâtre, cupide) n’aura d’héritage dans le Royaume de Christ et de Dieu (Ephésiens 5:5), mais seuls ceux qui ont le coeur pur verront Dieu (Matthieu 5:8). Dans le processus de sanctification, les choses du monde perdent tout leur attrait (la femme de Lot a perdu la vie à cause de son attrait pour la vie mondaine).

La préparation consiste ensuite à veiller car nous ne savons pas quel jour le Seigneur reviendra (Matthieu 24:42). Lorsqu'il était dans le jardin de Gethsémané, Jésus a dit à ses disciples qu'il trouva endormis, "Vous n’avez donc pu veiller [grégoréo] une heure avec moi !" (Matthieu 26:40). Le mot grec grégoréo signifie être éveillé, porter une attention active. Si nous considérons qu'un jour est comme mille ans, une heure de veille représente environ quarante ans, soit une génération ; nous sommes donc appelés à veiller notre vie entière avec Jésus, c'est-à-dire à être en communion avec lui.

Jésus a aussi dit que notre esprit est bien disposé mais que notre chair est faible (Marc 14:38), et donc sujette à l'endormissement. Mais lorsque notre Maître reviendra, il souhaite trouver ses serviteurs spirituellement éveillés (Luc 12:37). Jésus désire donc que nous soyons éveillés, c'est-à-dire à l'écoute du Saint-Esprit, "si tu ne veilles [grégoréo] pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai te surprendre" (Apocalypse 3:3).

L'écoute du Saint-Esprit a deux buts :

  • connaître la volonté de Dieu afin d'y obéir, "Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux" (Matthieu 7:21). L'obéissance ouvre la porte du Royaume de Dieu.

  • connaître le son de la trompette afin de se rassembler avec les élus lors de l'enlèvement (Matthieu 24:31). Dans l'Ancien Testament, la trompette, le shofar, servait à annoncer les différentes fêtes ordonnées par la Thora.

« Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles... Le temps est venu de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et d’exterminer ceux qui détruisent la terre » (Apocalypse 11:15,18).

Quand l'heure sera venue, les fils du Royaume entreront dans leur héritage.

La parabole du figuier

Jésus nous invite aussi à tirer un enseignement de la parabole du figuier, "Dès que ses branches deviennent tendres et que les feuilles poussent, vous savez que l’été est proche" (Matthieu 24:32).

Il est nécessaire de connaître dans quels temps nous sommes. C'est en observant Israël que nous saurons nous situer dans le temps de Dieu : d'abord la sève coule dans les branches (Israël revit), puis les feuilles poussent (Israël reverdit et porte les premiers fruits sur l'ancien bois), ce qui annonce la chaleur de l'été (le feu de l'Esprit sur Israël et la récolte des fruits sur le nouveau bois). Ce sont les trois étapes annoncées par le prophète Ezéchiel au chapitre 37.

« Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille [grégoréo], et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte ! » (Apocalypse 16:15).

(retour Enseignements)