Enseignements

 

 



Quand viendra le Royaume ?

par Jean-Louis Coraboeuf

« Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit : le Royaume de Dieu ne vient pas avec [meta, avec, à la suite de] l'observation attentive [paratèrésis] » (Luc 17:20).

Les pharisiens étaient des Juifs très pieux et très observateurs de la Loi, et Jésus disait d'eux, "les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse. Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent ; mais n’agissez pas selon leurs oeuvres. Car ils disent, et ne font pas. Ils lient des fardeaux pesants et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt. Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes. Ainsi, ils portent de larges phylactères et ils ont de longues franges à leurs vêtements ; ils aiment la première place dans les festins et les premiers sièges dans les synagogues ; ils aiment à être salués dans les places publiques et à être appelés par les hommes Rabbi, Rabbi" (Matthieu 23:2-7).

En fait, les pharisiens enseignaient que Dieu n'accordait Sa grâce qu'à ceux qui observaient attentivement Ses ordonnances. Leur piété, pour laquelle la disposition du coeur avait moins d'importance que les actes extérieurs, devint alors formaliste (très attachée à la forme). Et ces mêmes pharisiens n'hésitèrent donc pas à faire la remarque à Jésus, "pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? Car ils ne se lavent pas les mains quand ils prennent leurs repas" (Matthieu 15:2).

Pour eux, l'observation de la Loi orale (Talmud) était même plus importante que la Loi écrite (Thora), au point que Jésus leur fit cette remarque, "et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu [la Thora] au profit de votre tradition [le Talmud] ? ... Vous annulez ainsi la Parole de Dieu au profit de votre tradition" (Matthieu 15:3-6). Puis Jésus leur expliqua que toute la Loi de Dieu devait s'accomplir selon le plan de Dieu (Luc 16:16-17).

Quand viendra le Royaume de Dieu ?

Jésus répondit sur ce qui faisait la fierté des pharisiens, c'est-à-dire l'observation de la Loi, "le Royaume de Dieu ne vient pas avec [meta, avec, à la suite de] l'observation attentive [paratèrésis]". Le mot grec paratèrésis signifie observer attentivement avec les yeux, mais aussi ne rien négliger de ce qui est requis par la religion. Les pharisiens croyaient être les premiers à entrer dans le Royaume de Dieu grâce à leur observation attentive (stricte, consciencieuse) de la Loi, et particulièrement de la Loi Orale Juive. Ils croyaient donc de cette manière pouvoir reconnaître le Royaume de Dieu, forcément visible, selon eux, pour ceux qui observaient attentivement la Loi.

« On ne dira point : il est ici, ou : il est là. Car voici, le Royaume de Dieu est au dedans [entos, à l'intérieur] de vous » (Luc 17:21 Interlinéaire)

Mais Jésus leur rappela ici, d'une autre façon, ce qu'il avait dit dans une parabole, "voici à quoi ressemble le Royaume de Dieu : un homme lance de la semence dans son champ..." (Marc 4:26 BFC). Le Royaume de Dieu est donc une semence que Jésus a déposée dans notre coeur, et cette semence va germer et grandir sans que nous sachions comment, puis porter du fruit. Il n'y a humainement rien à faire pour établir le Royaume de Dieu, sinon accepter que le Semeur dépose sa semence en nous (c'est la foi en Jésus-Christ).

Comme ce Royaume est à l'intérieur de nous, nous n'avons pas à le rechercher à l'extérieur, ni dans une personne ni dans un endroit particulier. Ce qui fut vrai pour les pharisiens, l'est encore pour nous aujourd'hui. Nous n'avons donc pas à courir à droite et à gauche vers des hommes de réputation, mais à rechercher quotidiennement dans notre coeur comment manifester le Royaume autour de nous. C'est ce que Jésus enseigna aux soixante-dix disciples, "Dans quelque ville que vous entriez... guérissez les malades qui s’y trouveront, et dites-leur : le Royaume de Dieu s’est approché de vous" (Luc 10:8-9).

Contrairement à ce que nous pouvons croire, la présence du Royaume de Dieu en nous a des effets visibles, "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur feront point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris" (Marc 16:17-18). Le Royaume de Dieu, en lui-même, n'est pas encore manifesté car le Fils de l'homme n'est pas encore paru, mais des signes visibles indiquent sa présence en nous.

Où le Fils de l'homme paraîtra-t-il ?

« Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra... Les disciples lui dirent : où sera-ce, Seigneur ? Et il répondit : où sera le corps, là s’assembleront les vautours » (Luc 17:30,37).

L'établissement du Royaume de Dieu devait susciter beaucoup de questions parmi les croyants, "quand cela se fera-t-il" (Actes 1:6) et où cela se passera-t-il (Luc 17:37) ? Et tous, à cette époque, croyaient que l'établissement du Royaume de Dieu serait imminent (Luc 19:11). Mais Jésus régla cette question du temps dans son enseignement sur la parabole des dix mines (Luc 19:11-27) et juste avant son ascension lorsqu'il expliqua à ses disciples, "vous n'avez pas à connaître les temps [chronos] ou les moments [kairos] que le Père a fixés de sa propre autorité" (Actes 1:7 TOB). En ce qui concerne le temps, nous devons donc seulement observer attentivement Israël pour avoir une idée de la proximité du retour de Jésus (Matthieu 24:32-35).

En ce qui concerne le lieu, Jésus a dit, "Des jours viendront où vous désirerez voir un des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez point. On vous dira, il est ici, il est là. N’allez pas, ne courez pas après" (Luc 17:22-23). Jésus nous dit clairement de ne pas chercher un lieu où la manifestation du Fils de l'homme serait possible. Il nous dit cela parce que ces manifestations sont des pièges, et il étaie sa mise en garde en citant un proverbe populaire de son époque, "où sera le corps, là s’assembleront les vautours" (Luc 17:37 cité aussi en Job 39:33).

Dans ce proverbe, les vautours sont des démons ou des mauvais esprits qui utilisent une personne (spirituellement morte, mais ayant l'apparence d'un serviteur de Dieu, 2 Timothée 3:1-7) pour effectuer les mauvais desseins de Satan. Leur objectif est de séduire les élus de Dieu en les éloignant de la Vérité pour les entraîner dans de fausses doctrines. Plus nous approchons du retour de Jésus-Christ, plus nous verrons des "hommes de Dieu" se lever avec des doctrines séductrices concernant Son retour et Son Royaume. Jésus dit : N'y allez pas ! Ne recherchez pas les signes !

Jésus a dit comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en son jour (Luc 17:24), et il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, d’une extrémité des cieux à l’autre (Matthieu 24:31). Il n'y a donc pas de lieu précis à rechercher car toute la terre sera concernée.

Où en sommes-nous ?

« Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez aussi dans le Fils et dans le Père » (1 Jean 2:24).

L'apôtre Jean dit que, dans la dernière heure, des anti-Christs (antichristos), sortis du milieu de l'Eglise, se manifesteront pour séduire les élus de Dieu et les amener dans de fausses doctrines (1 Jean 2:18-19). Un anti-Christ ne combat pas Christ, il le remplace ; c'est pourquoi Jean nous demande de faire confiance à l'onction (chrisma) qui demeure en nous pour discerner les choses de Dieu. Il est évident que si l'esprit anti-Christ se manifestait en déniant Dieu le Père et Jésus-Christ, personne n'y adhérerait. Mais cet esprit est beaucoup plus subtil, il va prendre la place de Christ (l'Onction en nous) pour nous amener à adhérer à une autre onction qui n'est pas de Dieu.

Déjà l'apôtre Paul avait dit aux Galates, "Ô Galates insensés, qui vous a envoûtés ? Vous avez commencé par l'Esprit, maintenant vous terminez par la chair" (Galates 3:1,3). Le fait de ne plus utiliser l'onction qui est en nous, nous fait marcher par la chair. Autant l'obéissance au Père nous assure l'entrée dans le Royaume de Dieu (Matthieu 7:21), autant l'adhésion (en réponse à la séduction) à de fausses doctrines nous fait sortir de la grâce de Dieu en nous éloignant du Père et du Fils (1 Jean 2:24), et donc de leur Royaume.

Jésus doit donc nous retrouver en train de faire ce pourquoi il nous a appelés, "Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées (être rempli de l'Onction), tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas" (Luc 12:35,40). Le Seigneur nous a confié une tâche à accomplir et il nous a donné des dons à faire fructifier (Parabole des dix mines de Luc 19:11-27). Ces dons représentent l'investissement du Royaume que Jésus a déposé en nous. Mais il nous met en garde, "Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a" (Luc 19:26).

A notre nouvelle naissance, Jésus a donc investi en nous, en vue de l'établissement de Son Royaume. La désobéissance à notre Maître, c'est-à-dire la peur d'utiliser Ses dons et Son onction, nous fera perdre même le peu que nous avons reçu. Le rôle de l'Onction est de nous enseigner toutes choses, particulièrement ce que Jésus a dit et ce que les apôtres ont enseigné dans leurs Lettres (1 Jean 2:27). Faisons donc appel à cette Onction à chaque fois que c'est nécessaire, car, quelque soit la date du retour de Jésus-Christ, nous devons produire les oeuvres du Royaume afin que Lui et le Père soient glorifiés.

(retour Enseignements)