Enseignements

 

 



Ramener le coeur des pères vers les enfants

par Jean-Louis Coraboeuf

« Il accomplira sa mission sous le regard de Dieu, avec l’esprit et la puissance d’Elie, pour réconcilier les pères avec leurs enfants, pour amener ceux qui sont désobéissants à penser comme des hommes justes et former ainsi un peuple prêt pour le Seigneur » (Luc 1:17 Semeur).

Nous avons souvent pensé que ce passage avait uniquement son accomplissement dans le domaine naturel. Mais le naturel est souvent le reflet du spirituel. Je vous propose donc de cheminer dans cette perspective spirituelle.

Nous pouvons constater que dans le domaine spirituel, il n'y a quasiment plus de vrais pères. Les responsables exercent leur ministère pour eux-mêmes et non pour amener les enfants spirituels à devenir de vrais fils. Ceux qui devraient être de vrais pères abusent ainsi des enfants avec leur autorité, les amenant alors à la "rébellion".

La grâce de Dieu vient en force

Jean-Baptiste vint en précurseur pour préparer la première venue de Jésus. Des Jean-Baptistes vont aussi se manifester avec l'esprit et la puissance d'Elie pour préparer la seconde venue de Jésus.

Considérons l'époque d'Elie... : le peuple avait été abusé par les faux prophètes de Baal, et les vrais prophètes n'osaient se manifester ouvertement. Elie dut donc confronter ces faux prophètes pour ramener le coeur des enfants d'Israël vers le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob.

... Et celle de Jean-Baptiste : le peuple était abusé par les responsables religieux qui les "chargeaient de fardeaux pesants" (Matthieu 23:4), qui "disaient et qui ne faisaient pas" (Matthieu 23:3). Jean-Baptiste dut confronter les chefs religieux ("races de vipères" Matthieu 3:7) qui détournaient le coeur du peuple d'Israël vers eux-mêmes et vers des fausses voies ("pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ?" (Matthieu 15:3). Avec l'esprit et la puissance d'Elie, Jean-Baptiste amena environ un million de personnes à se repentir de leurs péchés et à changer de vie en retournant leur coeur à Dieu.

... Et aujourd'hui : le peuple de Dieu est abusé par des responsables qui amènent les brebis dont ils ont la charge à les servir (système pyramidal) et à servir leur dénomination. Ce sont ces mêmes responsables qui proclament que la génération d'enfants de Dieu actuelle est "rebelle" à leur autorité. Mais les "Jean-Baptistes à venir" marcheront dans la vérité avec l'esprit et la puissance d'Elie, afin de ramener un grand nombre de "rebelles" vers les vrais pères et vers le Seigneur.

Les mauvais bergers

« Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : malheur aux bergers d’Israël, qui se paissaient eux-mêmes ! Les bergers ne devaient-ils pas paître le troupeau ? » (Ezéchiel 34:2).

En général nous sommes tous d'accord pour dire que les paroles prophétiques de l'Ancien Testament ont aussi leur accomplissement dans le Nouveau Testament, et cela peut même se répéter plusieurs fois. Ce fut le cas pour la première venue de Jésus et au 15ième siècle avant la Réforme, mais ce sera aussi nécessaire pour la seconde venue de Jésus.

Après Ezéchiel 34, nous voyons trois périodes se dessiner : l'annonce du véritable Berger (Ezéchiel 34), le rétablissement d'Israël (Ezéchiel 36) et la résurrection des ossements desséchés (Ezéchiel 37).

Alors où en sommes-nous aujourd'hui ? De véritables bergers, ayant le coeur du Bon Berger, vont se manifester, l'Eglise va être restaurée avant son enlèvement et le Saint-Esprit va se manifester avec puissance sur toute la terre. Et l'ordre des événements est important !

Les vrais pères

« Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le l’embrassa » (Luc 15:20).

Ce père avait donné à son fils la part de l'héritage qui lui revenait, comme c'était la coutume à cette époque – le fils n'avait donc pas besoin d'attendre le décès ou l'invalidité de ce dernier pour réclamer son bien.

Le père laissa donc son fils libre de gérer son héritage comme il le voulait – il agit ainsi envers celui-ci avec un véritable amour inconditionnel, sans pression, ni contrôle. C'est ce même amour qui poussa le père à guetter le retour de son fils afin de lui manifester toute sa compassion et son pardon. En vrai père, il sut donc accueillir son fils "rebelle" et lui redonner sa dignité.

Parce qu'il y aura, dans le Corps de Christ, de vrais pères capables de redonner de la dignité (la bonne identité) aux fils perdus ("rebelles"), il y aura ce retour des fils vers les pères terrestres et vers le Père céleste.

La prairie de Dieu est pleine de fils qui ont quitté "les églises" et qui sont injustement considérés comme "rebelles", alors qu'en réalité ils recherchent la véritable autorité car ils ont besoin d'un modèle de père équitable. Ces "rebelles" ont préféré pousser au milieu de l'herbe, comme des saules près des courants d'eau (Esaïe 44:4), en attendant que le Saint-Esprit soit répandu sur la terre desséchée (Esaïe 44:3). Mais ces "rebelles" n'ont pas arrêté leur relation avec Dieu, ils se réclament toujours du nom de Jésus et ils prononcent avec amour le nom d'Israël (Esaïe 44:5).

« Voici une chose nouvelle sur le point d'arriver : ne la connaîtrez-vous pas ? » (Esaïe 43:18-19).

(retour Enseignements)