Enseignements

 

 



La chambre à trésors du Temple

par Jean-Louis Coraboeuf

« Jésus dit ces paroles, enseignant dans le temple, au lieu où était le trésor » (Jean 8:20).

Jésus vint à Jérusalem pour la fête des Tabernacles (Soukkot) et enseigna dans le Temple. C'était le dernier jour de cette fête, littéralement "le dernier jour, le plus grand jour de la fête" (Jean 7:37). Ce jour est appelé Hoshana Rabbah, c'est-à-dire le "Grand Salut".

Hoshana Rabbah

Ce jour était le point culminant de la fête car, pendant les sept jour précédents, un prêtre avait transporté de l'eau dans une cruche en or, de la piscine de Siloé jusque dans le Temple, en vue de la cérémonie finale (le dernier jour) dirigée par le Grand Prêtre. Cette eau symbolisait les prières, qui devaient commencer ce jour-même, et l'Esprit-Saint qui devait être répandu sur le peuple d'Israël.

En ce grand jour, le Grand Prêtre devait donc verser l'eau dans le bassin du Temple pendant que les chantres soufflaient dans des trompette d'or, que les Lévites psalmodiaient des hymnes et que les pèlerins agitaient des branches de palmier en chantant des louanges, dont ce psaume, "O Eternel, accorde le salut [mot hébreu Hoshana! O Eternel, donne la prospérité ! Béni soit celui qui vient au nom de l’Eternel (c'est-à-dire le Messie) ! Nous vous bénissons de la maison de l’Eternel. L’Eternel est Dieu, et il nous éclaire" (Psaume 118:25-27). C'était le jour de la prière pour le rachat des péchés, pour le salut du peuple de Dieu.

Jésus choisit donc ce jour pour se tenir dans le Temple et s'écrier, "Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture" (Jean 7:37-38), ainsi "Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui" (Jean 7:39). Puis Jésus parla de nouveau, "Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie" (Jean 8:12). Et il témoigna de lui-même, "Vous ne connaissez ni moi, ni mon Père. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père" (Jean 8:19).

Le lieu où était le trésor

Afin de saisir de façon précise ce que Jésus était en train de faire, il est nécessaire de mettre de coté les versets allant de Jean 7:53 à Jean 8:11 (d'ailleurs mis entre crochets dans certaines versions) qui coupent en deux la narration de ce que Jésus était en train d'accomplir dans le Temple.

Il est écrit que Jésus se tenait dans "le lieu où était le trésor", littéralement "la chambre du trésor public". C'était un lieu ouvert au public mais sous la surveillance de gardes. Jésus se tenait donc là, en ce jour solennel, dans le lieu où les pèlerins venaient déposer leurs offrandes, leur or, et participer à la fête. C'est là qu'il accomplit un acte prophétique, il remplit la chambre à trésor du Temple, de la Vérité en proclamant "JE SUIS" (Jean 8:28), et beaucoup crurent en lui (Jean 8:30). C'est pourquoi il leur dit, "Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira" (Jean 8:31-32).

Un échange de trésors

Jésus, qui voyait les pèlerins venir déposer leurs offrandes dans la chambre du trésor, leur dit, "venez déposer tous vos trésors humains dans ce Temple, et prenez ce nouveau trésor que je vous offre, l'eau vive de mon Esprit (Jean 7:37-39), la lumière de la vie (Jean 8:12) et la connaissance de Dieu le Père (Jean 8:13-29)". C'est ainsi qu'il propose de remplir notre temple vivant (1 Corinthiens 6:19) des trésors de Dieu qui changeront notre vie. N'est-ce pas ce qu'il avait déjà dit à propos de la prière, "mais toi quand tu pries, entre dans ta chambre intérieur (tameion, lieu où l'on garde les trésors), ferme ta porte et prie ton Père dans le secret ; et ton Père qui voit dans le secret, te le rendra [apodidomi, rendre, restituer, donner en compensation]" (Matthieu 6:6) ?

C'était le point culminant de la fête, le Grand Prêtre proposait le rachat des péchés de l'année écoulée, un acte à renouveler sans cesse, et Jésus proposait d'être le "Chemin" qui mène à la vie éternelle, une fois pour toutes. C'est pourquoi il expliqua très clairement ces choses :

  • Je suis la Lumière du monde,

  • Je suis le Chemin qui mène au Père céleste,

  • Je vous envoie le Saint-Esprit que vous attendez.

Nous avons donc toujours le choix de déposer nos trésors personnels aux pieds de Jésus et de recevoir les trésors de Dieu à travers Lui. En ce jour important de la fête de Soukkot, beaucoup crurent en Jésus (Jean 8:30). Hoshana Rabbah était considéré comme le jour de la dernière chance de voir ses péchés pardonnés et de recevoir l'assurance d'avoir son nom d'écrit dans le Livre de Vie. Jésus est notre dernière chance, le seul par qui nous puissions obtenir le pardon de nos péchés et voir notre nom écrit dans le Livre de Vie.

A Rosh-Hashana (premier jour de l'année Juive), les Juifs demandent à "être inscrit dans le Livre de Vie" (voir Apocalypse 20:12), et à Yom-Kippour (jour du Grand Pardon, soit 10 jours après Rosh-Hashana), ils espèrent que cette inscription sera "scellée" ; pourtant, selon la Tradition Juive, il reste encore une opportunité de pardon jusqu'à Hoshana Rabbah. Mais en acceptant Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur, tout est accompli de façon définitive. Alléluia !

(retour Enseignements)