Enseignements

 

 



Le sang de l'Alliance

par Jean-Louis Coraboeuf

La première Alliance

« Il prit le livre de l'alliance, et le lut en présence du peuple ; ils dirent : Nous ferons tout ce que l'Eternel a dit, et nous obéirons. Moïse prit le sang, et il le répandit sur le peuple, en disant : Voici le sang de l'alliance que l'Eternel a faite avec vous selon toutes ces paroles » (Exode 24:7-8).

Après être monté vers l'Eternel sur le mont Sinaï, Moïse écrivit toutes Ses paroles dans le livre de l'Alliance (Exode 20 à 23). Puis, il bâtit un autel et dressa 12 pierres pour symboliser les 12 tribus d'Israël. Il offrit ensuite des holocaustes et des sacrifices d'actions de grâce à l'Eternel et lut le livre de l'Alliance en présence du peuple qui répondit, "Nous ferons tout ce que l'Eternel a dit, et nous obéirons". Ensuite il aspergea du sang sur l'autel, sur le livre de l'Alliance et sur tout le peuple en disant, "Voici le sang de l'alliance que l'Eternel a faite avec vous".

Voici le but de l'Alliance, "Maintenant, si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m'appartiendrez entre tous les peuples, car toute la terre est à moi ; vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte" (Exode 19:5-6).

Puis l'Eternel demanda à Moïse de lui construire un sanctuaire selon le modèle qu'il reçut sur le mont Sinaï (Exode 25:40). Il construisit donc le Tabernacle avec les offrandes faites par ceux dont le coeur était bien disposé (Exode 35:5). Dans cette Maison de Dieu, les sacrificateurs devaient faire des offrandes, des sacrifices d'expiation et des sacrifices de culpabilité à l'Eternel pour le peuple.

Puis Dieu promit un renouvellement de cette alliance, "Voici, les jours viennent, dit l'Eternel, où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle... Je mettrai ma loi au-dedans d'eux, je l'écrirai dans leur coeur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple... Car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché" (Jérémie 31:31-34).

L'Alliance renouvelée

« L'heure étant venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui... Ensuite il prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire [anamnésis] de moi. Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant : Cette coupe est l'alliance renouvelée [kainos] en mon sang, qui est répandu pour vous » (Luc 22:14-20).

Pour définir l'adjectif nouveau en grec il existe deux mots : kainos dont la notion de nouveauté est rattachée à la qualité, à ce qui est frais, non usé, et néos qui se réfère au temps, à ce qui est jeune, récent. Cette différence est mise en évidence en Luc 5:37-38, "le vin nouveau [néos] est mis dans des outres renouvelées [kainos]", c'est-à-dire des outres retravaillées pour en améliorer la qualité afin qu'elles résistent à la pression du vin nouveau.

Lorsque son heure fut venue, lors du dernier souper avec ses 12 disciples, Jésus rendit grâces, partagea le pain et le leur donna. Puis il prit une coupe de vin et la leur donna à boire en disant, "Cette coupe est l'alliance renouvelée [kainos] en mon sang".

Voici le but de cette Alliance renouvelée en Jésus-Christ, "Celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père" (Apocalypse 1:5-6).

Jésus vint donc pour construire la Maison de Dieu ("Maison de Dieu en Esprit" Ephésiens 2:22) avec ceux qui ont le coeur disposé ("Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n'est pas bien disposé pour le Royaume de Dieu", Luc 9:62). Puis après sa mort et sa résurrection, il monta auprès du Père où il devint Souverain Sacrificateur dans la Maison de Dieu (Hébreux 10:21).

Jésus annonça aussi l'accomplissement de l'Alliance, "Je ne boirai plus du fruit de la vigne jusqu'au jour où j'en boirai à nouveau [kainos] avec vous dans le royaume de mon père" (Matthieu 26:29). La Maison de Dieu sera alors établie sous une forme renouvelée (Apocalypse 21).

Les sacrifices pour les péchés

« il dit ensuite : Voici, je viens pour faire ta volonté. Il supprime ainsi la première chose (les sacrifices pour les péchés) pour établir la seconde (la volonté de Dieu) » (Hébreux 10:9).

Les ordonnances concernant les sacrifices dans le Tabernacle, puis le Temple de Jérusalem devaient exister jusqu'au temps kairos de la réformation (Hébreux 9:10). Jésus vint donc dans un corps pour supprimer les sacrifices d'animaux pour les péchés afin que celui-ci devienne le sacrifice unique voulu par Dieu pour cette Alliance ainsi renouvelée (Hébreux 10:5-9). De plus, par l'offrande du corps de Jésus-Christ nous sommes sanctifiés une fois pour toutes lorsque nous acceptons son sacrifice sur la croix (Hébreux 10:10).

La conscience du péché

« Autrement, n'aurait-on pas cessé de les offrir, puisque ceux qui rendent ce culte, étant une fois purifiés, n'auraient plus eu aucune conscience de leurs péchés ? » (Hébreux 10:2).

"Sans effusion de sang il n'y a pas de pardon auprès de Dieu" (Hébreux 9:22), cela est vrai pour la première Alliance et pour l'Alliance renouvelée. Dans la première Alliance, le souvenir [anamnésis] des péchés est renouvelé chaque année par les sacrifices (Hébreux 10:3) car il est impossible au sang des animaux d'ôter les péchés de la conscience humaine (Hébreux 9:9 et 10:4).

Dans l'Alliance renouvelée, par la seule offrande de Jésus-Christ sur la croix, nous sommes amenés à la perfection – nous sommes saints – (Hébreux 10:14), nos péchés sont pardonnés (Hébreux 10:18) et Dieu ne s'en souvient plus (Hébreux 10:17). C'est pourquoi, au moyen du sang de Jésus, le coeur purifié de toute mauvaise conscience, nous pouvons nous approcher du sanctuaire de Dieu sachant que Jésus-Christ y a été établi Souverain Sacrificateur (Hébreux 10:19-22).

Ainsi, pour ceux qui sont en Jésus-Christ, il n'y a plus aucune condamnation (qui est le fruit du péché). C'est pourquoi Jésus demanda à ses disciples de prendre le 'repas du Seigneur' (Cène vient du latin cena signifiant repas du soir) afin de se souvenir [anamnésis] de cette Alliance renouvelée par l'offrande de son propre sang (Luc 22:19).

Le sang de l'Alliance

« Voilà pourquoi c'est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée... Moïse prit le sang des veaux et des boucs... et fit l'aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple, en disant : Ceci est le sang de l'alliance que Dieu a ordonnée pour vous. Il fit pareillement l'aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte. Et presque tout, d'après la Torah, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon » (Hébreux 9:18-22).

Pour inaugurer la première Alliance, Moïse aspergea de sang le Livre de l'Alliance, le peuple, le Tabernacle et les ustensiles afin de les rendre purs. C'était une image terrestre des choses célestes. Il fallait donc un sacrifice plus excellent pour purifier les choses célestes. C'est pourquoi Jésus vint pour offrir son propre sang afin d'abolir le péché par une seule offrande (Hébreux 9:23-28). Pour inaugurer l'Alliance renouvelée, Jésus prit la coupe de vin et dit, "Cette coupe est l'alliance renouvelée [kainos] en mon sang ; faites ceci en mémoire [anamnésis] de moi toutes les fois que vous en boirez" (1 Corinthiens 11:25).

Ainsi le l'objectif du 'repas du Seigneur' est de nous remémorer (pour éviter l'amnésie) la mort de Jésus sur la croix. Lorsque nous buvons le vin, c'est notre être tout entier qui est touché car nous sommes le tabernacle de Son Esprit, et parce que Sa Torah est gravée dans notre coeur nous sommes aussi l'autel avec les ustensiles du culte pour l'offrande des sacrifices de louange à Dieu. C'est pourquoi l'apôtre Paul demande à chaque participant de s'examiner afin de considérer la puissance du sang de l'Alliance (1 Corinthiens 11:17-34).

(retour Enseignements)