Enseignements

 

 



La grâce et la foi

par Jeff Davidson

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions » (Ephésiens 2:8-10).

On peut connaître le Saint-Esprit et les dons, et on peut même être si familier avec Lui que nous sommes incapables de voir une nouvelle perspective du Seigneur. Et le Corps de Christ devient alors vraiment handicapé.

Nous sommes sauvés par la grâce, par le moyen de la foi, et nous avons tous commencé notre vie spirituelle par la grâce ; car chaque fois que la foi rencontre la grâce il y a un salut qui arrive. Ainsi nous entrons de plus en plus dans le salut car il est immense. Si nous sommes négligents de ce si grand salut (Hébreux 2:3), nous n'aurons pas le moyen d'échapper aux tentations de la vie. Il nous faut donc chercher continuellement une réalisation plus profonde de notre salut. En effet, notre esprit est sauvé, mais pour notre âme et notre corps, le salut est à renouveler quotidiennement, et c'est l'oeuvre de Dieu seul.

Les bonnes oeuvres

Les bonnes oeuvres sont le résultat d'une rencontre entre la grâce et la foi.

« Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu. Si quelqu’un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu ; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance, aux siècles des siècles. Amen ! » (1 Pierre 4:10-11).

Dieu a préparé les bonnes oeuvres avant la fondation du monde, et les dons font partie de notre ADN, de notre être spirituel : il y a donc des dons préparés depuis la création du monde pour chaque membre du Corps. Les dons sont en relation avec la grâce de Dieu ; c'est une grâce multi-facettes, car Dieu a taillé une facette pour chacun de nous. Et Il veut que nous soyons les bons gestionnaires de cette grâce qui Lui appartient, "Dispensez cette grâce par l'exercice des dons spirituels !".

Le fruit d'une bonne dispensation est la gloire de Dieu (1 Pierre 4:11) car ce n'est ni par notre force, ni par notre capacité. La grâce, c'est la capacité même de Dieu en nous pour accomplir Sa volonté ; c'est Christ en nous l'espérance de la gloire. Quelque chose de Christ est relâché lorsque nous mettons nos dons en action. C'est pourquoi nous devons apprendre à coopérer avec Sa grâce (1 Corinthiens 15:10) car c'est Sa grâce qui accomplit les choses pour le Seigneur. Cette grâce habite en nous, elle fait donc partie de nous, et elle est au centre de qui nous sommes.

Les dons

Pour parler des dons, il faut penser "Grâce". Les dons ne sont pas limités aux listes de 1 Corinthiens 12 et de Romains 12 ; ce sont des exemples, et la liste est incomplète. La grâce va être dispensée au travers des dons car le Seigneur veut le service avec l'Onction. En réalité, nous allons probablement trouver la source de Sa grâce principalement à travers les membres du Corps plutôt qu'avec le Seigneur, Lui-même.

Le Corps n'est pas une métaphore mais une réalité car nous sommes connectés les uns aux autres pour faire abonder Sa grâce ; c'est une semence que nous multiplions. Dans la parabole des talents (Matthieu 25:14-30), Jésus est fâché après celui qui garde son talent par peur, car il cherche du fruit. De même, le figuier planté dans la vigne doit sa vie à l'intercession du vigneron (Luc 13:6-9). Le fruit n'est pas pour l'arbre, mais pour les autres.

Ce qui importe, c'est de mettre sa foi en action pour que la grâce puisse produire du fruit pour le Seigneur. Dans l'exercice des dons, le Corps sera béni et recevra en retour une abondance de grâce.

« Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n’a pas été vaine ; loin de là, j’ai travaillé plus qu’eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi » (1 Corinthiens 15:10).

L'apôtre Paul dit, "je suis ce que je suis par la grâce de Dieu ; je fais ce que je fais par la grâce de Dieu". De même il y a assez de grâce dans ma vie pour faire tout ce que Dieu veut. Paul est conscient de Sa grâce (Romains 12:3), c'est pourquoi il met ses dons en action (Romains 12:6). Puisque nous travaillons avec Dieu, ne recevons pas la grâce en vain (2 Corinthiens 6:1) ; peu importe ce que nous sommes dans le Corps, accomplissons notre fonction. Que ce soit en 1 Corinthiens 12 ou en Romains 12, l'exercice des dons est toujours en relation avec le Corps. Christ est ainsi un seul Corps (1 Corinthiens 12:12), et le Corps est aussi Christ ; nous sommes en Lui et Il est en nous.

« je fais mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation dans sa connaissance » (Ephésiens 1:16-17).

Nous avons besoin de recevoir un esprit de sagesse et de révélation pour espérer qu'il y a assez de grâce pour accomplir Son appel. Dieu a tout mis sous les pieds de Jésus et l'a placé comme Tête du Corps ; il est donc le commencement du Corps, et ce Corps est la plénitude de la Tête. Nous, Son Corps, nous sommes donc la plénitude de Celui qui remplit toutes choses ; sans nous, Son Corps est handicapé.

Comment découvrir cette grâce ?

« Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce » (Jean 1:16).

La Parole a été faite chair et a habité parmi nous, pleine de grâce (Jean1:14) ; et nous avons reçu la grâce pour commencer dans Sa grâce, car Sa grâce est suffisante. Il y a une relation étroite entre la grâce [charis] et le don [charisma] car ils ont la même origine. Nous sommes appelés à être de bons dispensateurs et de bons gestionnaires parce que nous sommes responsables même si nous sommes des vases d'argile (2 Corinthiens 4:7). Nous portons donc ce trésor en nous : Sa grâce et Ses dons. Nous avons besoin de grâce pour ne pas pécher, mais aussi pour faire ce que Dieu veut.

« Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu » (1 Pierre 4:10).

Nous sommes serviteurs de Dieu en servant les autres, c'est-à-dire en mettant nos dons au service des autres. Verticalement, nous sommes les amis de Jésus et les fils de Dieu ; horizontalement, nous sommes les serviteurs des hommes. Sa grâce coule en nous davantage pour les autres que pour nous. Et cela nous pousse à nous approcher de Lui pour recevoir Sa grâce, et lorsque Sa grâce coule de nous vers les autres et des autres vers nous, il y a multiplication.

Il a fait des dons aux hommes

« Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ » (Ephésiens 4:11-13).

Dieu a donné... des ministères pour le perfectionnement (équipement) des saints (pour établir une relation correcte)... pour qu'ils accomplissent leur propre ministère. Dieu a placé les membres dans le Corps selon Sa volonté (1 Corinthiens 12:18), et Il a donné les 5 ministères pour mettre tout cela en place pour qu'il puisse y avoir l'unité de la foi. Son Corps est plein de membres qui fonctionnent. Son Corps est assemblé et bien coordonné par ce que chaque membre donne et parce que chacun fait sa part à sa place.

C'est alors que la grâce descend dans les membres et coule des uns vers les autres à travers les liens. Le fonctionnement des dons commence à couler par grâce car il y a une force qui travaille en nous pour que nous fassions notre part. Nous voyons l'efficacité de l'église de Jérusalem en Actes 3:1-11 lors de la guérison du boiteux à la Belle Porte. De même Barnabas vit la grâce de Dieu dans l'église d'Antioche (Actes 11:22-26).

C'est pourquoi nous devons rester attachés à la Tête (au Chef) pour en recevoir la nourriture et pour rester bien coordonnés à travers les jointures (Colossiens 2:19), car c'est de Lui que nous tirons tout notre accroissement qui vient de Dieu. Les ligaments sont une alliance, c'est-à-dire un engagement ; et les jointures sont les relations. L'unité est vraiment là lorsque nous travaillons ensemble, mais cela commence par la compréhension de ce que le Seigneur veut faire avec nous.

A propos des dons...

  • les dons peuvent être communiqués (Romains 1:11),

  • nous devons aspirer aux dons les meilleurs (1 Corinthiens 12:31) car ils sont pour l'utilité commune (1 Corinthiens 12:7). Notre refus peut limiter l'action du Saint-Esprit. Sans aspirer aux dons les meilleurs nous ne pouvons avoir du zèle (1 Corinthiens 14:1),

  • les dons quelque peu éteints peuvent être ranimés (2 Timothée 1:6-7).

(retour Enseignements)