Enseignements

 

 



Le Seigneur est l'Esprit

par Jeff Davidson

Le Saint-Esprit voudrait être beaucoup plus impliqué dans notre vie, "Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi par l'Esprit" (Galates 5:25).

Comment marcher par l'Esprit ?

« Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l'amour de Dieu, et la communion du Saint-Esprit, soient avec vous tous ! » (2 Corinthiens 13:13).

Ici, Paul exprime son coeur à la fin de sa vie, mais il a vécu sa vie en Christ de façon progressive. Les lettres qu'il a écrites sont venues dans son coeur durant sa marche, et nous en voyons la progression. Toute Ecriture est inspirée par l'Esprit de Dieu et montre le coeur du Père :

  • nous avons beaucoup entendu parler de la grâce de Jésus, et c'est bien, car sans la grâce nous ne sommes pas sauvés,

  • nous avons compris l'amour du Père, et nous l'avons laissé remplir notre vie car il est toujours là sans condition, sans mérite,

  • mais nous n'avons pas compris l'idée de la communion avec le Saint-Esprit.

Nous avons besoin des trois ! La communion avec le Saint-Esprit, c'est une relation d'intimité. Il est prêt et Il désire cette intimité avec nous. Dieu a mis la même importance sur chacune de ces trois choses. Mais les promesses vont venir par notre relation avec le Saint-Esprit. Dans les chapitres 14 à 17 de Jean, le dernier jour de sa vie terrestre, Jésus a vraiment voulu encourager ses disciples.

« Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur [paraclètos], afin qu'il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous » (Jean 14:16-17).

Le paraclètos, c'est l'avocat, le défenseur, le consolateur, l'intercesseur, le soutien, l'aide, l'assistant. Celui qui va venir (le Saint-Esprit) sera exactement comme Celui qui est venu (Jésus). Dans son corps terrestre, Jésus était limité, mais Dieu est aussi limité avec nous. C'est pourquoi Il a envoyé le Saint-Esprit, et alors, la seule limitation sera à cause de nous. Nous n'avons pas compris notre besoin et ce qu'Il veut faire.

Alors concrètement "la marche par l'Esprit", c'est quoi ? Voyons d'abord les besoins.

Notre besoin du Saint-Esprit

Nous avons appris à avoir un certain niveau de dépendance de Jésus et du Père, mais pas du Saint-Esprit. Mais Jésus a dit "Si je reste, le Consolateur ne viendra pas". Lorsque Jésus est parti, ses disciples sont restés timorés, apeurés, esseulés... mais 50 jours plus tard tout a changé car le Saint-Esprit a accompli ce que Jésus n'a pas pu en eux. C'est impossible d'être ce que Dieu veut sans cette relation avec le Saint-Esprit.

« Maintenant, le Seigneur est l'Esprit » (2 Corinthiens 3:17 King James).

Lorsque Jésus monta auprès du Père, le Saint-Esprit le remplaça. Le Saint-Esprit a la place de Seigneur dans notre vie. Il faut être né de nouveau (né de l'Esprit) et recevoir le Saint-Esprit pour accomplir les oeuvres que Dieu a préparées d'avance pour nous (Ephésiens 2:10). La Pentecôte a donc la même importance que la Pâque.

En Jean 15, le vigneron c'est le Père, le cep c'est Jésus et le sarment c'est nous-même ; et le Saint-Esprit c'est quoi ? Jésus a dit, "Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire" (Jean 15:5). C'est la sève qui fait porter du fruit. "Sans moi vous ne pouvez rien faire" c'est donc le Saint-Esprit qui garde la connexion vivante avec le Père via Jésus. Si le sarment est rattaché au cep, mais s'il n'y a pas de sève, il n'y aura pas non plus de vie, ni de fruit.

En Jean 14:18, lorsque Jésus dit, "Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous", Il parle du Saint-Esprit. Et lorsqu'Il dit, "sans moi vous ne pouvez rien faire", Il parle encore du Saint-Esprit. Lors de la reconstruction du second Temple (Esdras et Néhémie), le peuple a dû arrêter à cause des oppositions, et il s'est découragé. Il fallut les paroles prophétiques de Zacharie et Aggée pour que Zorobabel encourage le peuple à la reconstruction comme le ferait un apôtre, "Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon Esprit" (Zacharie 4:6). Et alors les montagnes furent aplanies.

C'est l'Esprit qui vivifie (Jean 6:63). Nos propres efforts, même nés de nouveau, ne nous servent à rien. Nous avons besoin du Saint-Esprit, car sans Lui nous ne pouvons rien faire. Il faut se donner soi-même pour entrer en relation avec le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit a pourtant eu la place principale dans la vie des disciples à la Pentecôte, au début de l'Eglise, mais la religion a minimisé la nécessité du Saint-Esprit.

Alors pour "la marche par l'Esprit", apprenons qui Il est.

Qui est le Saint-Esprit ?

« Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, qui criait d'une voix forte : Qui est digne d'ouvrir le livre, et d'en rompre les sceaux ? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d'ouvrir le livre ni de le regarder. Et l'un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un Agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre » (Apocalypse 5:1-6).

Les sceaux, ce sont les révélations de l'Eglise victorieuse. L'Agneau était là, mais avec les 7 esprits. Quelques-uns ont pensé à Esaïe 11:2, "L'Esprit de l'Eternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l'Eternel" (Esaïe 11:2). Mais en réalité, comme la plupart des nombres annoncés dans l'Apocalypse, il s'agit de la plénitude du Saint-Esprit.

Nous connaissons qui est le Saint-Esprit en expérimentant Ses différentes facettes :

  • l'Esprit de vérité qui nous conduit dans la vérité (Jean 16:13),

  • l'Esprit de sainteté (Romains 1:3-4), notre sainteté est dans Lui et par Lui (Romains 8:13-14),

  • l'Esprit de vie qui nous a affranchis de la loi du péché et de la mort (Romains 8:2),

  • l'Esprit d'adoption qui nous positionne en tant que fils héritier (Romains 8:15),

  • l'Esprit de foi qui nous attire à Jésus (2 Corinthiens 4:13),

  • l'Esprit de sagesse et de révélation, la Sagesse nous conduit dans la révélation (Ephésiens 1:17),

  • l'Esprit de la grâce qui nous révèle toute la grâce de Dieu en Christ (Hébreux 10:29),

  • l'Esprit de Christ qui révéla le Messie aux prophètes (1 Pierre 1:11),

  • l'Esprit de gloire qui manifeste la présence de Dieu (1 Pierre 4:14),

  • l'Esprit de la prophétie qui est le témoignage de Jésus en nous (Apocalypse 19:10).

(retour Enseignements)